Pendant l’hiver, l’ébéniste Jean-Rock Côté s’affaire à fabriquer les barreaux des deux galeries de la maison. Les travaux extérieurs devraient être terminés en juin 2019.

La Maison Gauthier du Bassin sera restaurée

Alors que Saguenay fait souvent figure de mauvais élève dans la gestion de son patrimoine bâti, des exemples de conservation et de restauration de maisons ancestrales existent bel et bien dans la capitale régionale. Sise sur la rue Bossé, dans le quartier du Bassin de Chicoutimi, la Maison Gauthier est en train de subir une cure de jouvence.

Le propriétaire du Musée de la Petite Maison Blanche, Sylvain Genest, l’a achetée de la Ville il y a un an. Saguenay, qui la possédait depuis 1996, a fait un entretien minimal pendant les 20 ans où elle en a été la propriétaire. L’édifice, qui a abrité la Maison du cinéma, ne bénéficiait pas de statut patrimonial particulier du ministère de la Culture et des Communications.

La Maison Gauthier a été entretenu minimalement pendant les 20 dernières années.

Sylvain Genest, lui, a vu le potentiel de cette maison qui perdait son lustre d’antan, cachée derrière une épaisse végétation. « Dans le parc du Bassin, la maison est un peu surélevée. Il y a beaucoup de touristes l’été. Il y a plusieurs personnes qui se promènent le soir. L’idée, c’est un peu de la redonner aux gens. Pour qu’ils puissent l’admirer à partir d’en bas », raconte M. Genest, pour expliquer son achat.

Pour la petite histoire, la maison a été construite par Gédéon Gauthier en 1906. « Les plus riches prenaient souvent les plus beaux spots de Chicoutimi, en hauteur, en surplomb sur le village », précise M. Genest.

La Maison Gauthier a été construite en 1906,

Investissement

Le nouveau propriétaire de la maison investira 150 000 $ pour la restauration extérieure. « À l’intérieur, c’était convenable, mais l’extérieur et les galeries étaient à détruire et à recommencer à zéro. »

Alors qu’il cherche un entrepreneur pour reconstruire les galeries, M. Genest est entré en contact avec Jean-Rock Côté, un ébéniste de Laterrière qui possède le savoir-faire nécessaire pour sauver les galeries et qui saute dans le projet à pieds joints. L’ébéniste lui explique que malgré les apparences, les matériaux de la galerie sont encore en bon état et qu’ils peuvent être utilisés dans le projet de restauration.

Sylvain Genest veut que la population profite de cette belle maison, qui aura reprise son allure originale l’été prochain.

« Il m’a expliqué que la trentaine de colonnes étaient fabriquées en bois embouveté. Aujourd’hui, ça coûterait 2500 $ par colonne refaire ça », affirme M. Genest.

Cet automne, des travaux de solidification temporaire ont été effectués pour renforcer les galeries pendant la saison froide. L’ébéniste Jean-Rock Côté fabriquera pendant ce temps les quelque 230 barreaux des galeries. En mai, quand le beau temps sera revenu, la reconstruction débutera. La toiture à la canadienne sera aussi refaite.

Été 2019

M. Genest estime que les travaux extérieurs seront terminés vers le mois de juin 2019. En plus de la toiture et des galeries, les arbres qui ornent la devanture seront émondés, pour qu’on puisse admirer la maison depuis le parc du Bassin. S’il ne veut pas encore se mouiller sur ses plans, Sylvain Genest a plusieurs idées pour mettre la Maison Gauthier en valeur. « La maison pourrait être habitée, mais il y a quelque chose de touristique à faire », pense-t-il.