Saguenay a rejeté la demande du directeur du Manoir Champlain qui souhaitait démolir La Maison Bossé située sur la rue Racine pour aménager des espaces de stationnement.

La Maison Bossé protégée

La Ville protège La Maison Bossé. Le bâtiment situé sur la rue Racine à Chicoutimi ne pourra être démoli pour aménager des espaces de stationnement. Saguenay a rejeté la demande du propriétaire de l’immeuble et du Manoir Champlain en ce sens lors de la dernière séance du conseil d’arrondissement tenue le 22 mai.

La demande visant à autoriser la démolition du bâtiment principal et l’aménagement d’un stationnement de 16 cases a été refusée en vertu du Règlement sur les plans d’implantation et d’intégration architectural. 

« Le comité consultatif d’urbanisme a recommandé de ne pas autoriser la demande. Le bâtiment a une valeur patrimoniale reconnue. Le conseil d’arrondissement a décidé d’entériner la recommandation », confirme Simon-Olivier Côté, président de la commission d’urbanisme et conseiller du secteur qui souligne que des vérifications ont aussi permis de déterminer que le bâtiment est en bon état.

Les élus ont justifié leur décision par plusieurs arguments. La Maison Bossé, construite en 1870, présente notamment un intérêt pour sa valeur historique et architecturale.

L’article 228 du règlement sur les plans d’implantation et d’intégration architecturale (PIIA) de la Ville de Saguenay vise également à maintenir le cadre bâti, préserver la valeur historique et patrimoniale du centre-ville et préserver les bâtiments d’intérêt et les bâtiments contributifs.

Le conseil a également souligné que l’article 230 du règlement sur les PIIA VS-R-2013-115 de la Ville stipule que « la démolition ne devrait pas être permise dans le cas où il s’agit d’un bâtiment d’intérêt ou d’un bâtiment contributif ».

Puisque La Maison Bossé est identifiée comme un bâtiment d’intérêt au plan d’urbanisme de Saguenay, que le projet ne répond pas aux objectifs et qu’il ne respecte pas les critères du règlement, il a été résolu de refuser la demande. 

La résolution a été proposée par Marc Pettersen et appuyée par Simon-Olivier Côté, puis adoptée à l’unanimité. 

« Il n’y a aucune raison de démolir un tel bâtiment quand on peut le conserver. Et comme il a une valeur patrimoniale reconnue, il doit être protégé », maintient Simon-Olivier Côté. 

Rappelons qu’au printemps 2016, le Manoir Champlain a aussi fait l’acquisition de l’immeuble qui abritait jadis la Caisse Desjardins du Réseau de la santé située au 350 rue Racine, tout juste à côté de La Maison Bossé. Dany Tremblay, directeur du Manoir Champlain, avait alors assuré que l’objectif consistait à utiliser les 22 espaces de stationnement situés derrière le bâtiment et qu’il n’était pas question de le démolir. 

Il n’a pas été possible de joindre M. Trembay afin de savoir si les plans ont changé.