Le chef caquiste, Francois Legault, a rencontré, mardi midi, la mairesse de Saguenay, Josée Néron, à l’hôtel de ville de Chicoutimi.

La mairesse fait part de ses priorités à François Legault

Le chef de la Coalition Avenir Québec (CAQ), François Legault, a pu se familiariser avec les priorités de la mairesse de Saguenay, Josée Néron, lors d’une rencontre qu’il a tenue mardi midi en prévision de l’élection du 1er octobre.

Le tête-à-tête a été l’occasion de discuter, notamment, de transport ferroviaire régional, selon le résumé fait par Mme Néron.

Plus spécifiquement, les dossiers de l’aménagement des infrastructures d’aqueduc, de gaz naturel et d’électricité sur la zone industrialo-portuaire de Grande-Anse ont été abordés, tout comme la problématique du possible goulot d’étranglement dans la portion de 12 kilomètres du chemin de fer de Roberval-Saguenay, à Jonquière, pour le transport du minerai de Métaux BlackRock.

« Pour le court terme, Rio Tinto se montre ouverte à pouvoir partager ce tronçon ferroviaire. Il y a des négociations avec le CN, et l’idéal est de s’assurer qu’on puisse transporter le matériel », a-t-elle évoqué.

Malgré tout, des études ont été commandées récemment afin d’analyser la possibilité de contourner le secteur.

Le chef de la CAQ a été sensibilisé au fait que la région – et Saguenay – a encore besoin d’améliorer les communications cellulaires et l’accès à Internet, avec l’aménagement de nouvelles tours, puisque certains secteurs sont encore à découvert. « Ne pas être capable d’appeler dans certains secteurs ou d’avoir Internet haute vitesse, c’est un non-sens », selon la mairesse.

Les dossiers de l’aménagement d’un stade de soccer intérieur et d’un nouvel amphithéâtre ont été explorés. Dans le cas du stade, Mme Néron a mentionné à M. Legault qu’une demande a été déposée dans le cadre d’un projet d’infrastructure, même si aucun plan ou devis n’a été réalisé. Une réponse, qui permettra de connaître si ce projet est admissible à un financement gouvernemental, est attendue.

Dans le cas du nouvel amphithéâtre, Saguenay espère obtenir de l’aide dans le cadre d’un programme discrétionnaire. Elle a fait part à M. Legault des résultats du sondage réalisé pour Radio-Canada et Le Quotidien concernant le taux d’appui au projet, qui atteint les 45 %.

Enfin, Mme Néron dit avoir sensibilisé le chef caquiste à l’enjeu régional des emplois gouvernementaux. Selon elle, la centralisation des emplois à Québec ou à Montréal serait tout simplement dévastatrice pour les régions périphériques comme le Saguenay–Lac-Saint-Jean. Il est nécessaire, selon elle, de conserver une masse critique de fonctionnaires gouvernementaux pour assurer le développement de la région.