La machine à papier numéro 9, à l’usine PFR d’Alma, redémarra à temps partiel le 14 septembre.
La machine à papier numéro 9, à l’usine PFR d’Alma, redémarra à temps partiel le 14 septembre.

La machine à papier numéro 9 redémarrera le 14 septembre

Eve-Marie Fortier
Eve-Marie Fortier
Le Quotidien
Produits forestiers Résolu redémarra la machine à papier numéro 9 de l’usine d’Alma le 14 septembre, mais à temps partiel.

Louis Bouchard, porte-parole de l’entreprise, confirme qu’il s’agit d’une première pour PFR. Même si plusieurs concessions accompagnent cette reprise à temps partiel, les syndiqués de la papeterie d’Alma ont voté en faveur du redémarrage.

Interrogé face aux raisons de la relance de la machine numéro 9, Louis Bouchard a répondu qu’une hausse de la demande de papier blanc avait été observée dernièrement et que ce n’est qu’à Alma qu’il est possible de le fabriquer.

« La machine ne va pas rouler à temps complet, car nous ne voulons pas produire du papier que nous ne serons pas en mesure d’écouler, a expliqué le porte-parole de PFR. Nous pensons que les demandes du marché pourront être comblées avec ce redémarrage à temps partiel et nous serons prêts à procéder aux ajustements nécessaires. »

Alors que 80 employés travaillaient auprès de la machine numéro 9 avant que sa production soit interrompue en avril, ce sont entre 30 et 40 employés qui pourront revenir au travail avec la relance.

« Même si la reprise n’est pas à temps complet, il s’agit d’une très bonne nouvelle pour la région et les gens d’Alma puisque cela démontre qu’il y a de la demande pour ce type de papier », a ajouté M. Bouchard.