La séance du conseil municipal de Saint-Bruno étaient attendue des citoyens.

La hausse de taxes dérange à Saint-Bruno

L’augmentation du compte de taxes ne passe pas à Saint-Bruno. Devant une salle comble, le maire François Claveau a répondu aux nombreuses questions des citoyens en plus d’avancer quelques pistes de solutions.

Une trentaine de citoyens ont assisté à la première séance du conseil municipal depuis la hausse du compte de taxes d’environ 8 %.

Certes, les réactions étaient plus nombreuses et moins respectueuses sur les réseaux sociaux. Toutefois, près du tiers des citoyens ont pris la parole lors de la période de questions qui était très attendue. La dette de 26 millions de dollars, dévoilée le mois dernier par le maire François Claveau, était au cœur des nombreuses interventions. Des citoyens ont questionné les élus quant aux pistes de solutions autres que la taxation. Visiblement, l’équipe en place travaille à plusieurs options.

Des avenues étudiées

La vente de terrains appartenant à la municipalité figure parmi les avenues possibles. Un terrain situé derrière le quartier de la Cité a été donné en exemple par les citoyens et le maire. Le développement résidentiel sera au ralenti alors que la priorité est de vendre les terrains encore disponibles. Finalement, le maire Claveau n’écarte pas la possibilité de fusionner des services avec d’autres municipalités environnantes. 

De la frustration

Outre la frustration, l’inquiétude prenait place dans le discours des citoyens. « Je suis pris en otage par ma municipalité. Avec une telle taxation, je ne serai pas capable de vendre ma maison », ajoute un citoyen qui assiste régulièrement aux séances du conseil de Saint-Bruno. 

Les Brunois sont loin d’être au bout de leur peine. Selon le maire François Claveau, « il faudra patienter jusqu’en 2022 avant de vivre une accalmie ». Cette soirée s’est conclue avec l’intervention d’une citoyenne réclamant la vigilance du nouveau conseil pour les années à venir.