Les frères Coulombe tenaient à attirer l’attention des automobilistes qui passent devant leur kiosque.
Les frères Coulombe tenaient à attirer l’attention des automobilistes qui passent devant leur kiosque.

La Grande Dame de la Ferme Monarque attire les regards

Annie-Claude Brisson, journaliste de l'Initiative de journalisme local
Annie-Claude Brisson, journaliste de l'Initiative de journalisme local
Le Quotidien
Les frères Jacob et Guillaume Coulombe de la Ferme Monarque de Saint-Gédéon peuvent déjà dire mission accomplie alors qu’ils complètent l’installation de la Grande Dame. La structure métallique de plus de 5 mètres recouverte de 1500 pétunias trône fièrement devant leur charmant kiosque de fruits et légumes.

« Les touristes ne passent qu’une seule fois devant le kiosque. Les gens nous manquent souvent. Il fallait accrocher leur œil. On s’est dit que même sans touriste européen, cette année, on le ferait quand même », raconte Jacob Coulombe.

Jacob Coulombe, copropriétaire de la Ferme Monarque de Saint-Gédéon pose devant la Grande Dame.

Les copropriétaires de la ferme située à l’intersection de la route 170 et de la rue de Quen mijotaient l’idée depuis déjà deux ans. Un de leurs amis leur avait parlé de ce qu’il avait vu lors d’un concours de sculpture sur paille et foin à Valloire en Europe. Faute de temps, l’idée avait été mise de côté. C’est le désir d’être remarqué par les automobilistes qui passent dans le secteur qui a ramené le projet sur la table.

La réalisation des plans et de la structure métallique a été faite, à temps perdu, avec l’aide d’un ami qui maîtrise la soudure. Les frères Coulombe avaient complété la partie inférieure de la Grande Dame, l’an dernier, sans avoir eu le temps d’en faire plus. La jupe a finalement été installée devant le kiosque il y a environ deux semaines. La partie supérieure a, quant à elle, a été placée il y a quelques jours.

Jacob Coulombe espérait réaliser le projet depuis un bon moment. L’été 2020 aura été la bonne occasion.

L’installation métallique est complètement recouverte de jute. Au total, 1500 pétunias de plusieurs teintes ont été ajoutés à la jupe et au corps de cette sculpture de fleurs.

Comme bien des producteurs, Jacob et Guillaume Coulombe sont débordés par le travail. « J’aurais aimé le faire avant, mais avec les champs et les serres, il reste bien peu de temps. Ça nous tenait à cœur de le faire. On aime les belles choses. On produisait des fleurs que pour nos besoins. Les clients adoraient les aménagements au kiosque. Ils ont démontré un intérêt pour nos fleurs alors maintenant on en vend », explique Jacob Coulombe.

Les automobilistes peuvent apercevoir, depuis quelques jours, la Grande Dame en bordure de la route 170.

Les prochaines journées devraient permettre à l’équipe de la Ferme Monarque de compléter la chevelure de la Grande Dame. Le feuillage de plusieurs plants d’ipomée permettra de terminer le travail de cette première expérience. Il y a fort à parier que la Grande Dame continuera à faire tourner les têtes.