Les Saguenéens ou Jeannois devront travailler à l’extérieur de la région dans l’un des centres canadiens de la Garde côtière.

La Garde côtière se tourne vers le Lac

Après Saguenay, la Garde côtière se déplace au Lac-Saint-Jean pour recruter des officiers pour ses services de communication et de trafic maritime.

Les gens intéressés à travailler pour l’organisation pourront passer les tests d’aptitudes à Saint-Félicien, le 16 avril et à Alma, le 17 avril.

Les futurs officiers travailleront dans des centres équipés de la plus récente technologie. Leur mission, assurer la sécurité des navigateurs, répondre aux appels d’urgences en mer et coordonner le trafic sur les eaux canadiennes. Les Saguenéens ou Jeannois devront travailler à l’extérieur de la région dans l’un des centres canadiens de la Garde côtière.

C’est d’ailleurs pour cette raison que l’organisation recherche des gens bilingues. Les candidats doivent également être aptes à gérer un niveau de stress élevé, avoir un bon sens du service à la clientèle et posséder un excellent jugement, peut-on lire dans la description de la Garde côtière. 

Sur le plan scolaire, les gens doivent détenir un diplôme d’études secondaires ou un équivalent.

À Saint-Félicien, les gens sont invités à se rendre à l’Hôtel de la Boréalie, entre 18 h à 21 h. Le lendemain, la soirée de tests débutera également à 18 h, à l’Hôtel Universel.