La FTQ reçoit les candidats de la partielle

Quatre candidats à l’élection fédérale partielle dans Lac-Saint-Jean ont répondu à l’invitation du Conseil régional FTQ, mercredi, lors d’une assemblée générale spéciale tenue à Alma et visant à connaître leurs positions dans divers dossiers régionaux.

Selon Dany Bolduc, président du conseil régional, seul le représentant du Parti vert du Canada, Yves Laporte, n’a pu se présenter devant la trentaine de délégués représentant autour de 25 syndicats.

Les candidats ont pu se présenter dans l’ordre à la suite d’un tirage au sort après quoi ils ont été soumis à une période de questions des syndiqués. Le renouvellement de l’ALÉNA, les dossiers touchant à la métallurgie et au bois d’oeuvre ont été abordés par les candidats.

À l’issue de l’exercice, aucun vote n’a été tenu par les délégués syndicaux visant à accorder leur appui à l’une ou l’autre des formations politiques en lice. « Cette assemblée spéciale visait avant tout à donner la chance à nos affiliés de poser leurs questions par rapport à leurs préoccupations. Chaque syndicat dispose de son autonomie et c’est à chacun de se prononcer ou non en faveur d’un candidat », explique M. Bolduc.

Ce dernier s’est montré satisfait de l’exercice en raison de la participation de quatre candidats sur cinq.

Le 23 octobre prochain, les électeurs du comté Lac-Saint-Jean devront faire un choix entre Gisèle Dallaire du Nouveau Parti démocratique, Rémy Leclerc, du Parti conservateur, Richard Hébert, du Parti libéral du Canada, Marc Maltais, du Bloc québécois, et Yves Laporte, du Parti vert du Canada.