Le directeur général adjoint de Groupe Coderr, Dave Gosselin, confirme que la population donne de plus en plus d’items de tous les genres. Chaque jour, environ 1000 vêtements sont ajoutés à l’offre de la friperie située sur le boulevard Saint-Jude, à Alma.

La friperie Coderr d'Alma baisse ses prix

La friperie Coderr d’Alma amène à un niveau supérieur la mission du Groupe Coderr. Une baisse de prix a été appliquée sur l’ensemble des produits offerts dans l’immeuble du boulevard Saint-Jude, au cours des derniers jours. En plus de permettre aux habitués de faire de bonnes affaires, cette nouvelle grille tarifaire rejoint la mission environnementale et d’insertion sociale de l’organisme à but non lucratif.

« Le bassin de clientèle augmente et le volume de ventes est plus élevé. Nous sommes en mesure de baisser les prix. Tout le monde, peu importe ses revenus, en ressort gagnant », explique le directeur général adjoint, Dave Gosselin.

Environ 1000 morceaux de vêtements sont ajoutés chaque jour à l’imposante offre de la friperie. La baisse des prix permettra, entre autres, d’assurer une plus grande rotation des produits offerts.

En plus des vêtements, la charte de prix à la baisse s’applique également aux autres produits, comme la vaisselle, la décoration et les meubles. Des prix limites ont également été fixés. « L’objectif n’est pas de vendre plus cher, mais plutôt de vendre à plus de gens », ajoute M. Gosselin.

Les prix de tous les articles de la friperie Coderr d’Alma ont été réduits. L’objectif est d’assurer une plus grande rotation de l’offre, en plus de permettre l’achat de produits à moindre coût.

« Notre profit est au niveau de l’environnement et de l’insertion sociale. Plus on réintègre des gens, plus on récupère de la matière, tout en ayant une rentabilité économique, et plus on atteint nos objectifs. »
Dave Gosselin

Force est d’admettre que le désencombrement est de plus en plus en vogue. L’organisme le confirme, alors qu’il se retrouve avec beaucoup de dons. Annuellement, 43 000 sacs de vêtements sont remis par la population au Groupe Coderr.

Selon Dave Gosselin, la perception des gens a également évolué, au fil des années. Une clientèle variée se présente maintenant à la friperie, dans l’objectif de mettre la main sur des items de qualité à faible prix.

Les changements qui ont eu lieu au sein de la direction au cours des derniers mois sont à l’origine de plusieurs initiatives, dont celle de réduire les prix de la friperie.

Le Groupe Coderr emploie 27 personnes à temps plein. Chaque année, entre 40 et 60 personnes y effectuent des stages en employabilité.

Les sommes découlant des ventes de la friperie permettent de financer des activités d’insertion sociale. Chaque année, entre 40 et 60 personnes participent aux stages en employabilité. Ceux-ci s’ajoutent aux 27 employés à temps plein du Groupe Coderr.

« L’idée, c’est d’avoir une entreprise rentable, mais la recherche du profit n’est pas là. Notre profit est au niveau de l’environnement et de l’insertion sociale. Plus on réintègre des gens, plus on récupère de la matière, tout en ayant une rentabilité économique, et plus on atteint nos objectifs », conclut M. Gosselin.