Le nouveau partenariat permet aux résidents de l’UMF d’Alma de bénéficier des locaux de formation du Collège d’Alma.

La formation des résidents de l’Unité de médecine familiale d’Alma bonifiée

La mise en place d’un nouveau partenariat entre le Collège d’Alma et le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux du Saguenay–Lac-Saint-Jean bonifie la formation de résidents qui sont de passage à l’Unité de médecine familiale (UMF) d’Alma. La récente entente s’annonce déjà prometteuse alors que des possibilités supplémentaires sont déjà avancées.

La nouvelle entente prévoit l’utilisation des locaux de l’établissement d’enseignement collégial qui comprennent des reconstitutions de chambre d’hôpital, une salle de contrôle, des salles de visionnement et le partage de matériel spécialisé.

Chaque session, les résidents de l’UMF visiteront, à quelques reprises, l’espace de formation utilisée par les étudiants en Technique de soins infirmiers du Collège d’Alma. Ils pourront ainsi vivre diverses situations d’urgence à travers les cas spécifiques commandés par le médecin responsable. Lors du passage du Quotidien, les jeunes adultes en formation intervenaient auprès d’une personne qui avait chuté dans un centre commercial.

« Ils font des simulations de tous genres, dont des arrêts cardiorespiratoires dans une salle d’urgence. Les étudiants en médecine sont accompagnés d’infirmières et d’un médecin de l’urgence d’Alma », explique l’enseignante et coordonnatrice du programme de Technique de soins infirmiers, Marlène Fillion.

Pendant une simulation, les autres résidents ainsi que les étudiants en Technique de soins infirmiers peuvent observer en temps réel les manœuvres de leurs pairs grâce aux salles de visionnement.

Partenariat gagnant

La directrice adjointe des études au développement des programmes et à la réussite au Collège d’Alma, Marie-Claude Bradette, souligne le caractère bénéfique du nouveau partenariat qui est, selon elle, gagnant pour tous, et ce, autant au niveau pédagogique qu’à l’accès aux équipements spécialisés qu’il offre aux étudiants.

Les résidents peuvent observer les mises en situation vécues par leurs pairs grâce aux salles de visionnement.

À peine l’entente initiée que déjà les responsables concernés réfléchissent à des idées pour la suite. Mme Fillion souligne notamment la possibilité d’unir les résidents de l’UMF ainsi que les étudiants en Technique de soins infirmiers du Collège d’Alma au sein de mêmes simulations.

Par ailleurs, un projet est en cours de développement afin d’élaborer des scénarios qui seront profitables autant aux enseignants en Technique de soins infirmiers que pour les enseignants en médecine.

La proximité entre le Collège d’Alma et l’UMF ainsi que les installations disponibles répondaient grandement aux besoins des résidents qui devaient, jusqu’à tout récemment, amorcer leur journée à Alma et la compléter avec une période de simulation à Saguenay.

Grandement impliqué dans l’apprentissage par simulation des résidents, le médecin à l’Urgence d’Alma, Marc-Alain Bussière, est ravi des avantages découlant du partenariat qui unit le Collège d’Alma et le CIUSSS du Saguenay-Lac-Saint-Jean.

« Ils ont dans leur formation l’obligation de passer certains points de soins critiques comme la trauma, la cardio et autres. Souvent, dans leur stage à l’urgence, ils n’ont pas nécessairement accès à tous ces cas qui n’arrivent pas souvent. L’objectif, c’est de leur faire vivre chacune de ces possibilités de manière la plus réelle possible », explique celui qui accueille, bon an mal an, entre six et huit résidents à Alma.

Celui-ci ajoute que presque toutes les manœuvres faites habituellement en urgence peuvent être répétées dans les locaux du Collège d’Alma.

Les étudiants en Technique de soins infirmiers du Collège d’Alma peuvent observer les résidents en action.

En entrevue avec Le Quotidien, le médecin n’a guère caché son envie face à la qualité des installations accessibles aux étudiants en Technique de soins infirmiers du Collège d’Alma.