La fondatrice de la Soupière de l’Amitié d’Arvida-Kénogami, Nathalie Maltais, devra fermer les portes du local situé à Saint-Jean-Eudes.

La fin pour la Soupière de l’Amitié d’Arvida-Kénogami

La Soupière de l’Amitié d’Arvida-Kénogami, dans le secteur Saint-Jean-Eudes, fermera ses portes le dimanche 25 août, après 27 ans auprès des personnes démunies. L’absence de relève et l’état lamentable du local actuel sont en cause dans cette fermeture.

« On a eu des rencontres avec le conseil d’administration et ils ont décidé que la meilleure décision serait de fermer la soupière. Cependant, il n’y aura personne de laissé pour compte. Il y a actuellement des discussions afin de continuer d’offrir le service aux gens via d’autres soupes populaires », explique le conseiller municipal du secteur, Jean-Marc Crevier.

D’autres organismes devront aussi déménager du pavillon Pedneault. La bâtisse loge actuellement trois autres organismes, en plus de la soupière. « On a rencontré tous les organismes à Saint-Jean-Eudes pour voir les besoins de chacun. On en est venu à la conclusion que le bâtiment est vraiment inadéquat », raconte M. Crevier.

Le conseiller municipal confirme que des discussions ont déjà eu lieu afin de les relocaliser. « Il y en a d’autres qui sont actuellement dans les églises et qui ont aussi des problèmes de locaux. On est en train de regarder pour relocaliser la plupart des organismes d’Arvida et de Saint-Jean-Eudes au même endroit. »

Aucune relève

Avec le manque de main-d’œuvre que la région doit affronter, les organismes ont encore plus de difficulté à trouver des bénévoles pour aider leur cause. « Il y a beaucoup de personnes qui tiennent ça à bout de bras depuis 25 ou 30 ans. Ils sont fatigués et ils n’ont pas beaucoup de relève, voire même aucune, souligne M. Crevier. Cette problématique ne touche pas seulement les soupes populaires. Les employeurs ont de la difficulté à trouver des gens et leur donner un salaire. Je vous laisse imaginer des gens bénévoles. »

Vente de garage

La soupière a amorcé, mardi, une vente de garage afin de se départir de biens et de faire le don d’équipements à d’autres organismes qui en ont besoin. La vente a lieu dans les locaux de la soupière situés dans le pavillon Pedneault, sur la rue Croft. « Venez en grand nombre, nous vous attendons pour cette dernière semaine forte en émotion », peut-on lire dans l’invitation.

Les ventes se poursuivront jusqu’à dimanche.