La popularité du Grand Rassemblement des Premières nations ne se dément pas. Plus de 8000 personnes ont assisté à l'événement, tout au long de la fin de semaine.

La fête attire 8000 visiteurs

Plus de 8 000 personnes ont assisté aux différentes activités du Grand Rassemblement des Premières Nations (GRPN), cette fin de semaine, à Mashteuiatsh.
<p>La popularité du Grand Rassemblement des Premières nations ne dément pas. Plus de 8000 personnes ont assisté à l'événement, tout au long de la fin de semaine.</p>
<p>La popularité du Grand Rassemblement des Premières nations ne dément pas. Plus de 8000 personnes ont assisté à l'événement, tout au long de la fin de semaine.</p>
Venus des quatre coins du Québec, de l'Ontario et des États-Unis, les membres de l'assistance et les participants ne se sont pas lassés de danser et de bouger au rythme des tambours (teueikan).
Par centaines, ils se sont déplacés sur le site Uashassihtsh pour regarder les membres des Premières Nations célébrer leur culture sur les rythmes traditionnels. Quel beau spectacle haut en couleur! «Ce volet de notre fête attire vraiment les foules», affirme Christine Germain, organisatrice de l'événement.
Les costumes des membres des Premières Nations se distinguent par leur flamboyance. Certains sont composés de plumes et d'autres comportent des peaux d'animaux.
«Ces habits traditionnels, on les appelle des Régalia. Chaque décoration signifie quelque chose de symbolique pour le danseur. Ces costumes sont confectionnés par les danseurs eux-mêmes», précise Mme Germain.
Les organisateurs du Grand Rassemblement visent juste année après année. L'événement, qui en était à sa 10e édition, demeure toujours aussi populaire. Et il attire des personnes de tous les groupes d'âge.
«Les gens ont été impressionnés par les connaissances ainsi que le savoir-faire de nos communautés. Ils sont curieux et veulent en savoir davantage. Cette fin de semaine permet aux aînés de perpétuer leur histoire et de transmettre leur culture, à travers les générations.»
Tout au long du week-end, l'aspect sportif a aussi suscité l'intérêt des festivaliers. Triathlon traditionnel, courses de canot et compétitions de portage étaient au menu.