Les employés ont remis au père Augustin la deux millionième petite poule fabriquée en 2017.

La deux millionième poule du père Augustin

Y a pas à dire, les petites poules en chocolat des Pères trappistes font fureur. La deux millionième a été fabriquée lundi matin, ce qui constitue la plus grande quantité pour une seule année.
Les employés se sont approchés tout près de la station d'emballage pour célébrer ce moment.
Cette étape importante a été soulignée, lundi, à la chocolaterie de Mistassini. Vers 11 h, un responsable de la production a fait le décompte des boîtes qui restaient à remplir avant d'atteindre les deux millions de poules fabriquées. Les employés se sont alors approchés tout près de la station d'emballage pour célébrer ce moment. L'une d'entre elles a alors remis la boîte contenant la deux millionième poule au père Augustin, qui a été le premier à fabriquer ces petites poules, à la fin des années 50. Une attention qu'il a beaucoup appréciée. « Merci, je suis heureux que nous ayons atteint ce niveau de production. C'est un peu difficile à réaliser. Je félicite tous les employés qui ont travaillé fort. C'est un travail d'équipe », a-t-il lancé.
Le père âgé de 85 ans a rappelé qu'à l'époque, les petites poules étaient moulées dans des moules en métal. « On en fabriquait quand même plusieurs, au moins 100 000 par année. Il y avait beaucoup de demandes, dont des grands magasins comme Continental. Il y a des clients qui faisaient la file à la chocolaterie pour s'en procurer », se remémore-t-il.
Évidemment, la production artisanale a laissé la place à la production industrielle. C'est grâce aux nouveaux équipements que le cap des deux millions de poules a été atteint. « Avant les investissements, nous avions atteint la production record de 1 million de poules en 2011. Aujourd'hui, ça prend le même temps pour en faire le double. Il y a beaucoup moins de manipulation qu'avant pour les employés », explique le directeur général, Dominic Genest.
C'est donc à une cadence de 80 poules à la minute que la production se réalise pour un total de 29 000 unités par jour. Il faut environ une heure pour fabriquer une poule, de son coulage à son emballage. Soixante-dix jours de production ont été nécessaires pour fabriquer les 2 millions de poules.
Poules au chocolat noir
Selon Dominic Genest, c'est l'introduction cette année de poules au chocolat noir qui a permis d'atteindre ce record.
« On ne savait pas trop comment nos clients allaient réagir. On a vendu 240 000 unités et il n'y en a presque plus sur le marché. Ç'a très bien fonctionné. On ne pensait pas que l'engouement serait si fort. Nous allons en faire plus l'an prochain », assure-t-il.
L'an dernier, 1,6 million de petites poules ont été concoctées. Les ventes totales de la chocolaterie ont connu un bond de 18 %.
Les deux millions de poules fabriquées sont vendus à des clients. Donc, à six semaines de Pâques, il est fort possible que ce nombre soit dépassé.
« Ça va dépendre des commandes et comment vont aller les ventes. Je pense que nous allons devoir en fabriquer d'autres dans les prochains jours », mentionne M. Genest.
La chocolaterie des Pères trappistes fabrique 80 petites poules à la minute, soit 29 000 par jour.

Autres figurines
Pour ce qui est des figurines de Pâques, elles ont toutes été livrées. Cette année, environ 150 000 chocolats en forme de poule, lapin et autres ont pris le chemin de près de 1000 points de vente à travers le Québec. Environ 60 % de la production est écoulé à l'extérieur de la région.
La fête de Pâques représente 50 % du chiffre d'affaires de la chocolaterie et les bleuets enrobés de chocolat 20 %.
En chiffre, cette fête représente 21 000 caisses de produits, 733 palettes, 27 remorques et 38 jours de production.