Jean-Yves Provencher et Jacques Fortin tirent leur révérence après 16 et 24 ans en tant que conseiller municipal.

La dernière séance pour deux doyens

Une ambiance de dernière journée d’école planait dans la salle du conseil de l’hôtel de ville de Saguenay, mercredi. La toute dernière séance d’arrondissement de Chicoutimi de Jean-Yves Provencher et de Jacques Fortin, qui auront respectivement été conseiller municipal durant 16 et 24 ans, a été soulignée par leurs collègues.

Le conseiller Jacques Cleary y est d’ailleurs allé d’un petit hommage pour le président d’arrondissement de Chicoutimi, Jacques Fortin, qui a assumé cette fonction durant les 16 dernières années. « On n’aurait jamais pu avoir un meilleur président d’arrondissement. Je ne cacherai pas que j’aurais aimé que tu restes un peu plus longtemps. Ça me fait beaucoup de peine. Je vais m’ennuyer », a affirmé Jacques Cleary à l’endroit de Jacques Fortin. 

M. Fortin, touché, est toutefois en paix avec sa décision de se retirer de la course à la mairie de Saguenay et par le fait même de tirer sa révérence. « J’ai fait mon tour. Je n’ai pas de peine de partir, car je laisse ma place aux autres », a souligné celui qui ne se serait pas représenté en tant que conseiller même s’il avait décidé de ne pas briguer la mairie. « C’était tout ou rien ! », a-t-il lancé. M. Fortin en a profité pour saluer le travail du directeur d’arrondissement de Chicoutimi, André Martin. « Il a été notre souffre-douleur ! On a toujours bien travaillé ensemble », a-t-il souligné.

De son côté, Jean-Yves Provencher a remercié tous ses collègues assis autour de la table, avec qui il dit avoir eu beaucoup de plaisir. « À l’arrondissement, ç’a toujours été constructif et agréable. J’ai beaucoup aimé travailler avec vous tous », a affirmé celui qui compte profiter de sa retraite en s’accordant un moment de tranquillité. Il prévoit également porter son chapeau de grand-papa plus souvent, lui qui a sept petits-enfants. 

Josée Néron

Outre Jean-Yves Provencher et Jacques Fortin, les autres conseillers de Chicoutimi ont décidé de se relancer. La conseillère Josée Néron qui est toutefois candidate à la mairie, ce qui fait en sorte que si elle est de retour à la table du conseil, ce sera dans la chaise de la mairesse.