L’édifice du Claire-Fontaine de Roberval appartient au Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux du Saguenay–Lac-Saint-Jean, qui y logeait jusqu’à tout récemment certains services.
L’édifice du Claire-Fontaine de Roberval appartient au Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux du Saguenay–Lac-Saint-Jean, qui y logeait jusqu’à tout récemment certains services.

La démolition du Claire-Fontaine débute lundi

Laura Lévesque
Laura Lévesque
Le Quotidien
Une page d’histoire se tournera le 27 janvier, à Roberval. Le Claire-Fontaine, l’ancien hôpital psychiatrique construit dans les années 50, sera démoli. Une démolition qui est prévue depuis plusieurs années.

L’édifice de la rue Roland appartient au Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux du Saguenay–Lac-Saint-Jean (CIUSSS), qui y logeait jusqu’à tout récemment certains services. Une mince portion de l’immense bâtiment de 200 000 pieds carrés était utilisée dans les dernières décennies.

C’est à la suite de la désinstitutionnalisation, dans les années 90, que le bâtiment a perdu de sa nécessité. Les lieux, rappelons-le, ont déjà accueilli près de 1000 patients et employés. Le bâtiment n’était plus nécessaire et visiblement trop spacieux, il a donc été jugé excédentaire par le gouvernement. Quelques tentatives pour relancer l’immeuble ont été effectuées, mais sans grand succès. Une mise aux normes coûteuse en a découragé plus d’un.

Des travaux de désamiantage ont été réalisés dans les derniers mois, en prévision de la démolition. Le CIUSSS tient d’ailleurs à aviser la population que les travaux seront bruyants à certains moments et qu’une augmentation de la circulation de transport lourd est à prévoir dans le secteur.

Après la démolition, le gouvernement souhaite vendre le terrain ou peut-être l’utiliser. Dans une entrevue accordée au journal Le Lac-St-Jean, la députée caquiste de Roberval, Nancy Guillemette, a manifesté son désir d’y construire l’une des 30 maisons des aînés promises par le gouvernement de François Legault.