La production de bleuets représente quelque 75 millions de dollars annuellement au Québec.

La cueillette de bleuets lancée au Saguenay-Lac-Saint-Jean

La saison de récolte du bleuet sauvage est officiellement commencée, et les conditions météorologiques promettent une récolte avantageuse, selon le Syndicat des producteurs de bleuets du Québec (SPBQ). L’association tient à rappeler que la cueillette, l’achat et la consommation des bleuets encouragent l’économie locale, en plus d’être un rendez-vous estival susceptible de plaire à toute la famille.

Il est désormais possible d’acheter des bleuets fraîchement cueillis dans la plupart des kiosques et des marchés publics, tandis qu’ils feront leur apparition sur les étalages des épiceries à compter de la première semaine d’août.

Daniel Gobeil, président du SPBQ, a expliqué, par voie de communiqué, que le bleuet représente de nombreux bénéfices économiques pour le Saguenay–Lac-Saint-Jean . « Le bleuet sauvage apporte à la région, à la province et même à tout le pays autant de bienfaits sur le plan économique que pour la santé. En effet, au Québec, l’industrie génère des centaines d’emplois à temps plein tandis que la production représente quelque 75 millions de dollars annuellement. En plus de contribuer à l’économie locale, les bleuets sauvages du Québec sont reconnus pour leur goût unique et leurs bienfaits démontrés sur la santé. »

Le SPBQ regroupe plus de 450 producteurs et sociétés de producteurs de bleuets ainsi que les représentants de coopératives. En plus de voir aux intérêts socioéconomiques des producteurs et de les accompagner dans la production et la mise en marché du bleuet sauvage, le SPBQ est également partenaire du mouvement J’aime les fruits et légumes, dont l’objectif est de sensibiliser les consommateurs à l’importance de la consommation de fruits et de légumes dans l’adoption de saines habitudes de vie.