Les bénévoles Nathalie Harvey et Denyse Gagnon et la responsable en philanthropie pour la Croix-Rouge au Saguenay-Lac-Saint-Jean, Dominique Drapeau, entourent le président d’honneur de l’actuelle campagne de financement et porte-parole chez Résolu, Karl Blackburn.

La Croix-Rouge espère 50 000$

Les bénévoles de la Croix-Rouge canadienne de la MRC Lac-Saint-Jean-Est lancent la campagne annuelle de financement. Le directeur principal, affaires publiques et relations gouvernementales Canada chez Produits forestiers Résolu (PFR), Karl Blackburn, a accepté la présidence d’honneur de cette opération dont l’objectif est de 50 000 $.

Échelonnée sur plusieurs mois, la campagne comprend quatre activités, dont du porte-à-porte, des barrages routiers à Alma et Saint-Gédéon ainsi qu’une collecte de dons chez Maxi Alma et Métro Alma et Delisle. L’engagement de Karl Blackburn permettra la réalisation d’une campagne en milieu de travail chez PFR.

« J’accepte avec beaucoup de fierté de relever le défi, de faire en sorte que PFR puisse, à travers ses milliers d’employés au Saguenay-Lac-Saint-Jean, apporter une forme de soutien pour la Croix-Rouge canadienne. Nous apporterons notre lot de collaboration à votre organisation pour faire en sorte que la campagne de financement soit un succès. Surtout pour que ce succès puisse apporter du soutien aux familles qui peuvent être victimes de catastrophes », a assuré M. Blackburn.

La bénévole de longue date de la Croix-Rouge canadienne, Denyse Gagnon, a rappelé l’importance d’atteindre l’objectif de la campagne de financement puisque l’organisme n’obtient aucune somme de la part des deux paliers de gouvernement.

Au cours de la dernière année, près de 50 personnes ont bénéficié des services de la Croix-Rouge lors de neuf interventions sur le territoire de la MRC. Ce sont plus de 200 personnes à l’échelle régionale qui ont eu recours à cette aide dans les heures suivant un sinistre.

Les bénévoles, qui se déplacent peu importe l’heure ou la météo, offrent un support aux sinistrés en plus d’évaluer les besoins en vêtements, en hébergement et en nourriture.

Ils remettent également la traditionnelle couverture de la Croix-Rouge ainsi que des trousses de produits personnels de base. Les plus jeunes ont droit à une peluche aux couleurs de l’organisme. Cette mesure découle du déluge de 1996 alors que la Croix-Rouge canadienne avait été inspirée par l’initiative d’un commerçant.

« On ne peut prédire où et quand surviendra le prochain sinistre au sein de notre communauté. Nul n’est à l’abri d’une catastrophe et nul ne devrait l’affronter seul. Une chose demeure, peu importe l’heure où se produira le sinistre, l’équipe d’intervention Croix-Rouge MRC Lac-Saint-Jean-Est sera toujours là pour apporter réconfort aux sinistrés », a rappelé Mme Gagnon qui s’implique depuis 19 ans.

L’équipe de bénévoles de la Croix-Rouge de la MRC Lac-Saint-Jean-Est se rappelle avec émotion l’intervention faite à la suite de l’incendie qui a complètement ravagé Matériaux Alma en juin dernier. Près de dix appartements avaient été détruits lors de cet incendie qui a jeté à la rue une douzaine de personnes. « Cela paraît anodin, les toutous et la couverture. Si vous saviez le réconfort qu’offre le toutou aux jeunes et la couverture aux adultes. Pendant un drame, c’est réconfortant », a expliqué la bénévole Nathalie Harvey.

Manque de bénévoles

La Croix-Rouge de la MRC Lac-Saint-Jean-Est tiendra une séance d’information, le 15 avril, au Centre Mario-Tremblay d’Alma, afin de recruter de nouvelles personnes pour solidifier l’équipe de bénévoles. Le besoin se fait sentir, notamment dans la portion nord de la MRC alors qu’il n’y a aucun bénévole y résidant.

+

UN LOCAL POUR SAINT-BRUNO

Les bénévoles de la section locale de la Croix-Rouge envisagent l’implantation d’un local de dépôt à Saint-Bruno. Cet ajout aux services permettrait d’offrir du support matériel lorsque les conditions météorologiques forcent une fermeture des routes comme c’est le cas quelques fois chaque hiver. 

Rappelons que le 26 février dernier, les conditions routières ont obligé la mise en place du centre d’hébergement d’urgence dans l’aréna Samuel-Gagnon de Saint-Bruno. Plusieurs dizaines d’automobilistes y ont passé plusieurs heures. Les fermetures de route empêchaient d’accéder au matériel de secours de la Croix-Rouge qui se trouvait à Hébertville-Station. 

Le local de dépôt permettrait d’entreposer des couvertures et des trousses contenant des produits d’hygiène de base.

Pour concrétiser le projet, la bénévole en philanthropie et en intervention Denyse Gagnon souligne le besoin d’un bénévole pour la municipalité de Saint-Bruno.