Le PDG de Groupe Capitales Médias, Claude Gagnon, sera à Saguenay, vendredi, pour le colloque sur la crise des médias organisé par le CRDT.

La crise des médias vue des régions

Le Centre de recherche sur le développement territorial (CRDT) organise un colloque sur la situation des médias dans les régions. L’événement gratuit aura lieu dans le pavillon des Humanités de l’UQAC le vendredi 29 mars et s’adresse à toute la population.

Le colloque s’intéresse à différentes facettes de la crise que vivent les médias en dehors des grandes villes et de la perspective des citoyens face à la diversité des modèles d’affaires des médias locaux.

Celle qui agit à titre d’organisatrice de cet événement, Isabel Brochu, explique que cette question cadrait parfaitement avec les enjeux scientifiques étudiés par le CRDT. « Le centre étudie les phénomènes qui se produisent en territoire non métropolitain. Tous les médias vivent la crise d’une façon ou d’une autre, mais les effets ne sont pas les mêmes dans les régions », indique-t-elle, précisant que le mandat du CRDT est aussi de favoriser le transfert de connaissances.

Pour cette journée, le CRDT a réuni une belle brochette d’invités qui aborderont la question sous plusieurs angles. Il reviendra à Colette Brin, une professeure du département d’information et de communication de l’Université Laval associée au Centre d’étude sur les médias, de faire le portrait de cette crise et de mettre la table. Après une discussion sur les enjeux citoyens, le président de la Fédération professionnelle des journalistes du Québec (FPJQ), Stéphane Giroux, présentera le point de vue des journalistes qui font de l’information locale et régionale.

En après-midi, la journaliste de La Voix de l’Est, Marie-Ève Martel, viendra parler de son livre, Extinction de voix, plaidoyer pour la sauvegarde de l’information régionale. Son allocution sera suivie d’une table ronde avec des représentants des médias nationaux, soit Claude Gagnon, PDG de Groupe Capitales Médias, Jean-François Rioux, de Radio-Canada, et Virginie Lamontagne, de Télé-Québec.

Devant l’importance de la question, la presque totalité des invités a répondu positivement à l’invitation lancée par le CRDT.

« On aurait aimé traiter de la question politique de l’aide aux médias, mais les personnes qu’on avait invitées avaient des conflits d’horaire », précise Isabel Brochu, ajoutant que certains médias nationaux n’ont pas pu envoyer de représentants.

Les conférences auront toutes lieu dans le local H-1050, à l’UQAC. Même si l’événement est gratuit, il est préférable de s’inscrire pour y assister.