M. Cloutier mise sur une démarche de préparation et de mobilisation pour décider s'il est possible de promettre une consultation après les prochaines élections de 2018.

La conjointe d'Alexandre Cloutier offre son appui indéfectible

C'est Marie-Claude elle-même, l'épouse d'Alexandre Cloutier, qui a inauguré la conférence de presse où le député de Lac-saint-Jean s'est lancé dans la course à la direction du Parti Québécois.
Un message qui se veut fort pour démontrer au parti et au Québec tout entier qu'il s'agit d'un choix familial éclairé, une espèce de garantie contre un départ précipité comme l'a fait Pierre Karl Péladeau.
Flanqué de huit députés, dont Dave Turcotte, député de Saint-Jean, Martin Ouellet, député de René-Lévesque, Agnès Maltais, élue dans Taschereau et François Gendron d'Abitibi-Ouest, Cloutier a pris la parole dans son fief un peu après 11h pour annoncer qu'il se lance pour une deuxième fois dans la course à la chefferie du Parti québécois.
Après Marie-Caude Perron, Stéphane Bédard a pris la parole pour présenter le candidat.
Alexandre Cloutier, qui a récolté près de 30 % des appuis lors de la dernière course, remettra l'éducation au coeur de son discours.
Cloutier a tenu à attendre à vendredi avant de confirmer sa candidature, et ce, pour plusieurs raisons, dont l'absence de sa conjointe qui se trouvait à l'extérieur du pays avec ses élèves. (Avec Laura Lévesque)