Robert Hakim
Robert Hakim

La communauté libanaise régionale ébranlée après l’explosion de Beyrouth

Laura Lévesque
Laura Lévesque
Le Quotidien
La communauté libanaise de partout au Québec, dont au Saguenay-Lac-Saint-Jean, a été secouée par la tragédie survenue à Beyrouth, mardi. Gimaeil, Hakim, Abraham... plusieurs familles connues de la région d’origine libanaise se sont assuré que leurs proches étaient en sécurité, au lendemain de l’explosion.

« Ma tante et des cousines vivent toujours là-bas et heureusement, tout le monde va bien. Mais pour eux, cette tragédie est une goutte de plus au vase qui déborde déjà », commente Robert Hakim.

« C’est un peuple très pacifique, les Libanais. Mais ils sont au coeur de tous ceux qui se battent. Des bombes leur passent au-dessus de la tête. Ils subissent toutes les atrocités possibles depuis des années sans être parties prenantes de la guerre », ajoute-t-il.

Ce dernier a visité Beyrouth, en 1974. Il avait alors découvert une société moderne et à l’avant-garde du reste du monde.

« Je me souviens que c’était une ville incroyablement avancée technologiquement. C’était fantastique. Maintenant, c’est un tas de ruines », constate tristement M. Hakim.

« Ma tante faisait une bonne vie là bas, elle ne manquait de rien. Mais maintenant, les gens ne peuvent pas sortir l’argent de la banque et la nourriture se fait très rare », rappelle Robert Hakim. En effet, les banques limitent le montant que leurs clients peuvent retirer depuis maintenant plusieurs mois.

Loana Gimaiel et son père Jean-Paul, de Métabetchouan-Lac-à-la-Croix, ont aussi de la famille au Liban. Ils ont confirmé à ICI Radio-Canada que tous leurs proches se portaient bien. Ils se trouvent à l’extérieur de la capitale de Beyrouth, dans le village de Bikfaya.

Drapeaux en berne

En guise de solidarité, Saguenay a mis ses drapeaux en berne jusqu’au début de la semaine prochaine.

« Saguenay toute entière envoie ses pensées et ses meilleurs vœux de solidarité vers les résidants de Beyrouth et tous les Libanais touchés par ces tristes événements. Saguenay compte sur des citoyens et citoyennes d’origine libanaise dynamiques et engagés. Je pense également à eux et je leur transmets tout mon soutien. Mes pensées les accompagnent tandis que nous traversons tous ensemble ces moments difficiles », a exprimé la mairesse Josée Néron, par la voie d’un communiqué de presse.