La compagnie propriétaire de l'ancienne usine de Graphic Packaging, à Jonquière, doit environ 750 000$ à la Ville en taxes impayées. Si elle ne paie pas sa dette, Saguenay vendra les actifs par encan public en février 2017.

La CNESST à la recherche d'un employeur

Une semaine après l'accident qui a coûté la vie à un homme de 55 ans à l'intérieur des anciennes installations de Graphic Packaging de Jonquière, la Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) poursuit son travail d'enquête afin de déterminer quel était le statut de la victime au moment des événements.
Selon Swann Thibault, porte-parole de l'organisme, les enquêteurs reliés au dossier continuent d'interroger certaines personnes dans le but de déterminer si l'homme était à l'oeuvre pour un employeur quelconque même si le propriétaire de l'immeuble, Bay Shore Group, a émis un communiqué voulant que personne n'était à son emploi. « Il n'est pas encore établi qu'il s'agit d'un accident de travail et que la personne décédée est un travailleur au sens de la loi. On est dans les balbutiements. Si on constate qu'il ne s'agit pas d'un accident de travail, on va fermer les livres. »
Mme Thibault admet qu'il s'agit d'un cas particulier et que l'information est encore nébuleuse. Même si le propriétaire de l'immeuble n'est pas considéré comme l'employeur, il est possible qu'un autre employeur, par exemple une firme de sécurité, ait été mandaté pour surveiller les lieux. L'enquête permettra de démêler le tout.
Au moment de l'accident, quatre personnes se trouvaient sur les lieux. Le quatuor était occupé à démanteler des poutres d'acier avant que l'un des membres n'effectue une chute de plusieurs mètres.
Le coroner Jean-Marc Picard enquête également dans cette affaire.