La clé sur le Tout-À-Vallée

La ville de Roberval a scellé le bâtiment qui abrite le restaurant appartenant au chef cuisinier, Francis Vallée, dans l'ancien presbytère Saint-Jean-de-Brébeuf, jugeant que les lieux sont trop dangereux.
Le propriétaire de l'endroit a fermé le Tout-À-Vallée le 31 décembre, puis il l'a rouvert sous un autre nom par la suite. 
Or, la ville persiste à croire que des travaux non conformes auraient été réalisés à maintes occasions dans le bâtiment, notamment au niveau du système électrique et de la plomberie.
À la demande des autorités municipales, le Service de sécurité incendie s'est pointé sur les lieux, à 13 h 30 hier après-midi, pour apposer une signalisation sur chacune des portes, interdisant formellement au public d'accéder à l'immeuble.
Après avoir constaté des irrégularités dans les travaux, le chef du Service de sécurité incendie, Rémi Parent, soutient que les employés municipaux ont demandé à diverses reprises à Francis Vallée de leur fournir des plans de construction conforme, en vain. Ils voulaient aussi obtenir un rapport préparé par une firme spécialisée indépendante relativement au respect de la réglementation pour les matériaux, les équipements, les normes d'installation ainsi que les éléments fonctionnels et structuraux du bâtiment.
À la suite des requêtes répétées, le directeur des incendies soutient que la ville n'a pas eu d'autre choix que de fermer l'immeuble, et ce, «afin d'assurer la sécurité des clients et usagers fréquentant l'établissement».
«Le délai alloué pour fournir les documents en question n'a pas été respecté. Nous nous sommes prévalus des dispositions du règlement en matière de prévention incendie. Je prétends que cet endroit pourrait comporter des dangers pour la vie des personnes ou un risque d'incendie. L'accès au bâtiment sera donc interdit tant que le danger subsistera et que les correctifs n'auront pas été apportés», précise Rémi Parent.
À noter que le propriétaire du bâtiment n'était pas présent lors de la visite des pompiers municipaux.