L’ancien ministre de la Justice, Marc-André Bédard.
L’ancien ministre de la Justice, Marc-André Bédard.

La classe politique rend hommage à Marc-André Bédard

Marc-Antoine Côté
Marc-Antoine Côté
Le Quotidien
Peu de temps après le décès de Marc-André Bédard, confirmé en fin d'avant-midi mercredi, la classe politique, peu importe la couleur du parti, n'a pas manqué de saluer la mémoire de ce grand homme qui a fait l'unanimité au cours de sa carrière.

L'avocat et ex-député de Chicoutimi Stéphane Bédard avait annoncé plus tôt que son père était hospitalisé suite à des complications liées à la COVID-19.

Le Parti québécois a offert ses condoléances à la famille et aux proches de Marc-André Bédard, peu après que la nouvelle soit tombée. Les exécutifs du parti dans la région disent pleurer le départ d'un grand homme. 

« La disparition soudaine de ce patriote inspirant laisse un vide immense dans la famille indépendantiste et dans le monde politique. Fier porte-parole de notre cause et ardent défenseur du Québec, ses réalisations ont laissé une marque indélébile sur notre société. Mes pensées sont avec les proches de monsieur Bédard », soutient William Fradette, président du Parti québécois de Lac-Saint-Jean.

Plusieurs autres figures de la scène politique ont également tenu à lui rendre un dernier hommage. 

Notamment le premier ministre François Legault qui a tenu une conférence de presse pour l'occasion, en début d'après-midi. « Marc-André, c'était l'un des pionniers du PQ, il était là dans la cuvée de 1973. Beaucoup de gens ont prétendu être ami avec René Lévesque, mais lui l'était vraiment. »

M. Bédard aurait d'ailleurs décrit à François Legault des « parties de cartes mémorables et tardives » en compagnie de l'ancien premier ministre.

François Legault a déclaré ses intentions de regarder « avec le protocole », à savoir si des funérailles nationales pouvaient être organisées. Il juge encore plus « choquant » de savoir que le décès de M. Bédard semble en lien avec la COVID-19.

La nouvelle a aussi ébranlé le Bloc québécois, alors que les deux députés du Saguenay-Lac-Saint-Jean n'ont pas mis de temps à réagir.

« Monsieur Bédard a marqué l’histoire du Québec et de notre région. Je conserverai une haute admiration pour l’ensemble de sa carrière. C’est un grand homme et un véritable pionnier des droits, de la justice et de l’égalité que nous perdons dans la région. Aujourd’hui, tout le Québec doit dire au revoir à l’un de ses indépendantistes les plus passionnés », a déclaré Alexis Brunelle-Duceppe, député de Lac-Saint-Jean.

Lui et son homologue Mario Simard, député de Jonquière, rappellent d'ailleurs qu'une soirée régionale avait été organisée en l'honneur de Marc-André Bédard en 2018 afin de souligner son implication au sein de la nation québécoise.

Jean-François Lisée parle de son côté de l'un des « géants du gouvernement Lévesque », et Pierre Karl Péladeau d'un « pilier » au Parti québécois.

«Je suis désolé de vous apprendre que mon père Marc-André Bédard est actuellement hospitalisé à l’hôpital de Chicoutimi à la suite de complications liées à la COVID-19. Je vous informerai des développements au cours de la journée», avait écrit sur Facebook le fils de celui qui fut député de Chicoutimi de 1973 à 1985, plus tôt mercredi.

Marc-André Bédard résidait au Manoir Champlain, où près d'une centaine de cas de COVID-19 ont été recensés depuis le début d'une éclosion, la semaine dernière.