Caserne d'Hébertville

La caserne préoccupe les citoyens d'Hébertville

La population d'Hébertville saura sur quel pied danser dans l'épineux dossier de la caserne des pompiers lors de la séance publique du mois prochain.
Le conseil municipal annoncera son positionnement aux contribuables et déposera un avis de motion en vue de procéder à un règlement d'emprunt. 
Lors de l'assemblée ordinaire du conseil tenue lundi soir, les citoyens ont fait part de leurs préoccupations et de leur désir de voir le projet aboutir. Les élus se sont montrés prudents dans leurs propos et ont assuré aux contribuables qu'ils auront leur mot à dire.
« Il nous manque des éléments et il reste encore des chiffres à fignoler. Les citoyens seront informés et consultés. Un registre sera ouvert pour permettre aux gens de s'opposer au règlement d'emprunt. Nous savons déjà que ça ne fera pas l'unanimité, on en est bien conscient. Alors nous allons y aller avec la règle du gros bon sens. Nous allons essayer de rassembler le plus de monde possible autour du projet », a mentionné le conseiller municipal, Marc Richard.
« Il y a un processus à suivre et des délais à respecter. Nous allons nous aligner et vous serez au courant de tout ce qui se passe en mai prochain », a ajouté la mairesse, Doris Lavoie.
En septembre dernier, l'achat de la bâtisse d'Inventium et sa réfection ont été balayés du revers de la main par la population. Plus de 320 citoyens ont signé un registre afin de bloquer un règlement d'emprunt pour que ce scénario se concrétise. Cette option aurait nécessité des investissements de 1 246 000 $. 
La construction d'une nouvelle caserne est au nombre des possibilités qui seraient envisageables. Des investissements d'un million et demi de dollars seraient alors requis. Le projet pourrait être éligible à des subventions gouvernementales.