En septembre dernier, Saguenay a cédé gracieusement l'ancienne caserne de pompiers de Laterrière à la ZEC Mars-Moulin, dont le président du conseil d'administration est aussi directeur des travaux publics à la Ville.

La caserne de Laterrière donnée par Saguenay à la ZEC Mars-Moulin

Saguenay a donné un bâtiment à l'Association sportive Mars-Moulin (ZEC), dont le président du conseil d'administration, Laval Claveau, est directeur des travaux publics à la Ville. La cession de l'ancienne caserne de pompiers de Laterrière était aussi assortie d'une subvention de 75 000$ pour le réaménagement de la bâtisse.
La résolution du comité exécutif de Saguenay qui entérine le don de l'édifice a été adoptée le 8 septembre dernier. Elle rappelle l'intérêt manifesté par l'organisme «pour la prise de possession de l'immeuble désormais considéré comme excédentaire». Un mois avant l'adoption de cette résolution, le 10 août 2016, la compagnie 9188-2217 Québec inc. présentait une soumission à la ZEC pour les travaux de réaménagement de la caserne et la division du bâtiment en deux parties (l'une destinée à la Popote roulante).
La soumission totalise 55 247$ avant taxes. L'évaluation des coûts pour l'aménagement des locaux de la Popote roulante oscille autour de 30 000$. La balance, environ 25 000$, est consacrée à la portion destinée aux bureaux de la ZEC. Le 27 octobre, le comité exécutif a donné son aval au versement d'une enveloppe de 75 000$ à la ZEC, en vertu d'une entente conclue avec l'organisme «afin que La Popote roulante de Laterrière soit hébergée gratuitement à l'intérieur de ce bâtiment».
Laval Claveau n'a pas voulu commenter le dossier sous prétexte que la transaction n'est pas finalisée. Lors de notre passage à l'ancienne caserne de pompiers de Laterrière en début de semaine, deux employés de la ZEC occupaient les lieux.
Dans les règles
Le conseiller municipal responsable de ce secteur, Luc Blackburn, estime que la Ville a agi dans les règles de l'art et a soutenu un organisme sans but lucratif.
«J'ai à coeur le bien-être de mes organismes et que tout le monde ait des locaux et soit heureux. On a profité du fait que la caserne est désaffectée pour installer la ZEC là avec son matériel et libérer des espaces dans l'édifice municipal pour installer le Centre d'action bénévole», a-t-il expliqué.
L'élu ne considère pas qu'il y a conflit d'intérêts dans ce dossier.
«Pour moi, il n'y a pas de problème par rapport à ça [...]. C'est un adon. Ça ne me dérange pas vraiment dans le sens où le président est là depuis au-delà de 10 ans et c'est un extraordinaire bénévole. Avant tout, c'est un organisme de mon milieu que j'ai soutenu», poursuit le conseiller. Quant à la subvention versée à la ZEC, Luc Blackburn assure que la totalité des fonds a été utilisée pour la réalisation de travaux liés au bâtiment.
Trois casernes fermées
L'an dernier, le comité exécutif a pris la décision de fermer les casernes de Lac-Kénogami, Shipshaw et Laterrière parce que le schéma de couverture de risque en matière d'incendies ne requérait plus la présence de sapeurs en permanence dans ces secteurs de la ville.
La caserne de Lac-Kénogami a été convertie en Maison des jeunes, un projet qui a fait l'objet d'une résolution officielle de l'exécutif le 12 mars 2015. La caserne de Shipshaw est devenue un garage municipal. Au départ, la Ville n'avait pas l'intention de disposer de la caserne laterroise.
«On a eu une opportunité et on l'a cédé à un organisme sans but lucratif, l'Association sportive Mars-Moulin», a fait savoir la conseillère aux relations médias à Saguenay, Marie-Hélène Lafrance.
Au fil du temps
Avril 2014
Saguenay décide de se départir de certains immeubles pour économiser des sous. Un comité formé de directeurs de service et d'élus reçoit le mandat de se pencher sur cette question. Onze immeubles sont ciblés. Cinq d'entre eux seront démolis pour vendre le terrain, quatre seront vendus et deux seront cédés. L'ancienne caserne de pompiers de Laterrière ne fait pas partie de la liste.
6 août 2015
Les élus siégeant à l'exécutif entérinent un mandat octroyé à la firme Sylvain Simard architecte «afin de vérifier la conformité au code du bâtiment pour la caserne de pompiers de Laterrière».
10 août 2016
Une soumission pour l'aménagement de la caserne est présentée à l'Association sportive (ZEC) Mars-Moulin.
8 septembre 2016
L'exécutif accepte de céder la caserne de pompiers à titre gracieux à l'Association sportive Mars-Moulin inc., dont le président du conseil d'administration est directeur des travaux publics à Saguenay. La résolution stipule que la ZEC a signifié «son intérêt pour la prise de possession de l'immeuble». Tous les coûts inhérents à la transaction sont à la charge de la Ville.
27 octobre 2016
Le comité exécutif de Saguenay consent à émettre une subvention de 75 000$ à l'Association sportive Mars-Moulin pour les travaux d'adaptation de la caserne et l'hébergement de la Popote roulante.
Note
Il n'est pas possible de connaître la valeur précise du bâtiment donnant sur la rue Notre-Dame, puisqu'il est construit sur un lot appartenant à Saguenay où se trouvent trois immeubles: la caserne, l'ancien hôtel de ville et la bibliothèque.