Jean-François Roberge, François Legault et Geneviève Guibault

La CAQ promet une baisse de taxes scolaires de 66% dans la région

La promesse de la CAQ d’instaurer un taux de taxes scolaires unique dans l’ensemble de la province aurait un impact marqué dans la région. Si le parti est porté au pouvoir, il assure que le taux diminuera de 66% pour les familles du Saguenay-Lac-Saint-Jean qui, juge-t-il, sont victimes d’iniquité.

Selon la CAQ, les familles de la région assument le taux de taxe scolaire le plus élevé au Québec, soit trois fois plus que dans certaines autres régions. Le parti juge la situation injuste et inéquitable.

« La proposition libérale est totalement inéquitable. Pourquoi les familles du Saguenay-Lac-Saint-Jean paieraient-elles un taux de taxes scolaires plus élevé que celui des autres régions ? Philippe Couillard et Serge Simard préfèrent se fermer les yeux plutôt que d’aider nos familles. Avec la CAQ, tous les Québécois paieront le taux le plus bas, peu importe où ils habitent. Fini les mauvaises surprises. Les citoyens du Saguenay-Lac-Saint-Jean seront les premiers à en bénéficier, sans que cela n’occasionne des coupures de services », affirme Jean-François Roberge, porte-parole de la Coalition Avenir Québec en matière d’éducation, dans un communiqué. 

La CAQ promet d’appliquer le plus bas taux de taxation scolaire uniformément à l’échelle du Québec d’ici les quatre premières années de son mandat. Le plus bas taux en vigueur est actuellement de 10,54 cents.

«C’est simple : ce sera l’équité pour tous», insiste-t-il. 

Selon les chiffres de la CAQ, une famille de la région qui possède une maison de 280 000$ paierait des taxes scolaires de 269$ comparativement aux 789$ que proposent les libéraux, soit une diminution de 520$. Une famille propriétaire d’une résidence de 150 000$, verrait son compte de taxes allégé de 255$. 

Jean-François Roberge assure également que le manque à gagner pour les écoles sera compensé afin de ne pas réduire les services.