IVANOH DEMERS, LA PRESSE Section: Actualites Photoreportage, la rentree parlementaire en 10 photos. Martin Croteau va envoyer les bas de vignettes. Politique provinciale. Photo prise au parlement et a l'assemblee Nationale a Quebec, Quebec, Canada Sur la photo: (Gauche a droite)Le chef interimaire du Parti Quebecois Sylvain Gaudreault. 20/09/2016 le 20 septembre 2016 #841440 -30

La CAQ prend les travers des libéraux, estime Gaudreault

Le député de Jonquière, Sylvain Gaudreault, reproche au gouvernement de François Legault de faire exactement ce que les libéraux faisaient, soit de cacher les véritables surplus. L’élu du Parti québécois a commenté l’énoncé économique du ministre des Finances du Québec, Eric Girard.

S’il est satisfait de voir que les Québécois récupéreront de l’argent, il estime tout de même que les mesures auraient pu être mises en application depuis six mois.

« Le gouvernement a pris le même travers que les libéraux. Il cache les véritables surplus lors de la présentation du budget. Six mois plus tard, lors de l’énoncé économique, on dirait que c’est le père Noël qui arrive. Le surplus a presque doublé en l’espace de six mois, passant de 2,5 milliards de dollars à 4,8 G$ », commente M. Gaudreault

« Il est à noter que la situation se répète chaque année depuis 2015-2016. Les surplus ne sont jamais aussi importants lors du dépôt du budget qu’ils le sont six mois après », ajoute-t-il.

Sylvain Gaudreault se réjouit de voir que le gouvernement revient à une tarification unique pour les services de garderie à 8,25 $ par jour et qu’il prévoit un supplément pour les familles.

« Nous sommes d’accord avec ces décisions, mais le Parti québécois l’avait déjà demandé l’an dernier. Ce que l’on peut constater, c’est que le gouvernement aurait pu mettre en place ces mesures il y a six mois et en faire profiter les familles bien avant », de poursuivre le député.

Là où Sylvain Gaudreault ne cache pas sa déception, c’est sur l’absence de mesures pour l’énergie verte.

« Tout le monde connaît ma position à cet effet et il aurait été apprécié que le gouvernement implante des mesures dans le système de fiscalité pour favoriser les technologies vertes au sein des entreprises. Je suis déçu de l’absence de mesures », a conclu Sylvain Gaudreault.

Déception

Pour sa part, la coordonnatrice de Loge m’entraide, Sonia Côté, estime qu’il s’agit d’une occasion manquée de la part du gouvernement et de son ministre des Finances, Eric Girard. Mme Côté a rappelé que le premier ministre François Legault avait pourtant dit qu’il utiliserait les surplus budgétaires pour faire avancer les dossiers de logements sociaux. Il n’en est rien, déplore-t-elle.

« Le gouvernement anticipe un surplus de 1,4 milliard $ et il ne prévoit même pas les 230 millions $ manquants aux 260 millions $ annoncés qui permettraient de réaliser les 15 000 logements sociaux au Québec qui sont pris dans la machine depuis 10 ans faute du sous-investissement du programme AccèsLogis. Cette fois-ci, on appelle ça une occasion manquée d’aider les mal-logés du Québec ! », de dire Sonia Côté.

Cette dernière ajoute que cinq organisations nationales ont fait des demandes au gouvernement pas plus tard que la semaine dernière afin qu’il ajoute 230 M$ pour ériger 15 000 logements.

« On va devoir encore talonner de près le gouvernement à ce sujet en vue du budget provincial… On entend bien discuter de ce dossier avec la ministre Laforest. »