Le conseiller Carl Dufour et la mairesse Josée Néron ont reçu une plaque des mains d’Alexandre Bouchard, président de la branche Saguenay du Conseil du bâtiment durable du Canada.

La bibliothèque d’Arvida devient le premier bâtiment LEED de Saguenay

Le virage environnement durable que veut prendre la Ville de Saguenay avec ses nouvelles constructions et ses ouvrages existants a pris une tournure plus concrète, mardi. La bibliothèque d’Arvida est devenue le premier bâtiment municipal à obtenir la certification LEED du Conseil du bâtiment durable du Canada (CBDCa).

Le président de la branche du Saguenay, Alexandre Bouchard, a remis une plaque à la mairesse Josée Néron et au conseiller municipal du secteur, Carl Dufour. Il en a profité pour souligner une particularité du projet qui représentait un gros défi.

« Au départ, le projet n’était pas un projet certifié. Le service des immeubles et le chargé de projet Martin Bouchard, et je tiens à les féliciter, ont eu un impact positif en se demandant comment c’était possible d’en faire le meilleur projet. Et la certification LEED était l’un des outils. La décision de faire la certification en cours de projet a été un défi de taille. Normalement, la décision est prise avant et ce que vous voyez aujourd’hui, c’est que c’est une réussite », a souligné Alexandre Bouchard.

Plus concrètement, la certification permet à la bibliothèque d’Arvida de réduire sa consommation énergétique de 58 % par rapport à un bâtiment de référence, de réduire sa consommation d’eau de 35 % et de détourner 96 % des déchets de construction des sites d’enfouissement. Elle a aussi permis la réutilisation de 64 % des éléments structuraux et a favorisé l’utilisation de matériaux à faibles émissions.

La bibliothèque d’Arvida est devenue le premier bâtiment municipal à obtenir la certification LEED du Conseil du bâtiment durable du Canada.

Actuellement, 900 bâtiments sont certifiés LEED au Québec, le premier étant celui de la Tohu, en 2004. Il s’agit d’une certification internationale, « et présentement, en bâtiment durable, c’est celle qui a le plus de projets certifiés au monde », précise M. Bouchard.

Ce dernier a mentionné le travail des firmes Planitech, Gémel ingénierie et Martin Roy et associés qui ont participé au projet.

Pour la mairesse de Saguenay, Josée Néron, il est incontournable que d’autres édifices en arrivent au même résultat dans les années à venir. Même si le coût était un peu plus élevé, des économies seront générées dans le futur ; des économies qui justifient l’investissement de départ. Plus précisément, selon M. Bouchard, il faut environ six ans pour avoir un retour sur l’investissement.

En terminant, ce dernier a tenu à souligner le confort de la bibliothèque d’Arvida, notamment en raison de la ventilation par déplacement au rez-de-chaussée. « Il n’y a donc aucun conduit d’air au plafond. Tout vient par le plancher et par les rayons de la bibliothèque. Ça aussi, c’est une innovation. Ça touche l’efficacité énergétique et le confort thermique des occupants. Il n’y a aucun bruit provenant des systèmes de ventilation. »

L’immeuble abritant la bibliothèque, située dans le Carré Davis, à Arvida, offre une superficie de 2182 m2 et date de 70 ans.