a mairesse Josée Néron a dressé la liste des dossiers sur lesquels elle aimerait entendre des engagements de la part des candidats à l’élection provinciale.

La balle dans le camp des candidats

La mairesse de Saguenay, Josée Néron, souhaite que les candidats des principaux partis politiques prennent des engagements sur les dossiers qu’entend mener à terme la ville.

Lors d’un point de presse tenu lundi après la séance extraordinaire du conseil, Mme Néron a déclaré qu’elle avait hâte d’entendre les positions des candidats sur les dossiers du développement de la zone industrialo-portuaire (Zip) de Grande-Anse, de la construction d’un nouvel amphithéâtre à Chicoutimi et du nouveau gymnase pour le Patro de Jonquière. « Le dossier de la Zip en est un qui va bien, mais on sait qu’il y a des choses à mettre en place pour que le tout progresse », explique Mme Néron. Il est connu que la mise en place de la future infrastructure d’approvisionnement en eau de procédé nécessaire pour le projet de Métaux BlackRock ainsi que le choix du transport du minerai par chemin de fer ou par camions reste à régler.

Elle exige également des engagements clairs des formations politiques en ce qui a trait au financement du nouvel amphithéâtre sur la zone ferroviaire pour lequel elle espère une subvention de 60 % du projet estimé à 79,3 M$. Mme Néron a rappelé que le premier ministre sortant Philippe Couillard s’est engagé à financer à 50 % le projet en laissant la porte ouverte à un 10 % supplémentaire. Quant à la position du chef de la CAQ, François Legault, qui se montre ouvert conditionnellement à l’acceptation de la population, Mme Néron a mentionné qu’elle entendait effectuer un exercice d’information destiné au grand public pour fait comprendre qu’il s’agit d’un projet structurant susceptible d’avoir des retombées économiques pour la ville. À ceux qui croient que la rénovation du centre Georges-Vézina constitue une avenue, Mme Néron répond qu’il s’agit d’un édifice érigé dans les années 40 qui ne répond plus aux besoins des gens de spectacles et aux sportifs qui l’utilisent.

Enfin, le déploiement de la filière numérique dans la foulée de la création des hubs constitue une autre priorité à mettre de l’avant par les futurs élus.

La mairesse Josée Néron, accompagnée de son attachée politique Cindy Girard et du conseiller Michel Thiffault

+

CENTRE MULTISPORT À JONQUIÈRE: LES EMPRUNTS PRÉPARÉS PAR SAGUENAY

Le conseil municipal de Saguenay a donné le premier coup d’envoi en prévision de la construction du centre multisport à Jonquière avec l’adoption de deux avis de motion pour des règlements d’emprunt nécessaires pour l’acquisition du terrain et le paiement des honoraires professionnels.

Réunis en séance extraordinaire, les élus ont donné leur accord au premier règlement d’emprunt de 2,4 M$ devant permettre l’acquisition du terrain de 611 138 pieds carrés à l’angle des rues Galichan, Panet et du boulevard René-Lévesque pour un prix de 3,75 $ du pied carré, selon l’évaluation réalisée par la firme BTF en juin dernier. L’emprunt réalisé sera remboursable sur 15 ans à l’aide d’une taxe spéciale sur l’ensemble des immeubles de la ville.

Quant au règlement d’emprunt pour défrayer les honoraires professionnels, une somme de 1 924 000 $ est prévue, dont 792 765 $ pour les services en architecture et 829 190 $ pour les services en ingénierie.

En point de presse, Mme Néron a rappelé que Saguenay a obtenu une subvention de 7,5 M$ provenant du ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport, un apport qualifié par elle d’important.

En ce qui a trait à la gestion future du centre, Mme Néron a mentionné que la Ville pourra compter sur des revenus autonomes, ce qui explique l’intérêt de certains promoteurs privés envers le projet. Elle a mentionné que la gestion du centre pourrait être effectuée par la Ville elle-même, confiée à un organisme à but non lucratif ou même au secteur privé.

Au cours des prochains mois, les membres de la commission Sports et plein air rencontreront les organismes de sport afin de connaître leurs besoins.