La baisse de tarifs des stationnements des hôpitaux se fait attendre

La promesse électorale de la Coalition avenir Québec (CAQ) d’abaisser les tarifs de stationnement dans les hôpitaux se fait toujours attendre. Alexandre Lahaie, attaché politique de la ministre de la Santé, Danielle McCann, confirme toutefois que cet engagement figure toujours dans les plans du gouvernement.

« C’est toujours un engagement du parti. Il n’y a toujours pas de nouveau parce que ce n’était pas dans le dernier budget. Mais ça tient toujours d’ici 2022 », a-t-il indiqué, lors d’un entretien avec Le Progrès.

Le ministère de la Santé et des Services sociaux précise qu’actuellement, les tarifs sont balisés par une directive ministérielle. Cette tarification doit notamment tenir compte de l’environnement de l’établissement – en milieu urbain ou non – et du type de clientèle.

Elle doit prévoir une période de gratuité de 30 minutes, le tarif maximal doit être atteint après minimalement quatre heures d’utilisation, et des forfaits à tarifs réduits doivent être offerts, par exemple des laissez-passer hebdomadaires et mensuels.

Étant donné que la tarification fait l’objet d’une réflexion gouvernementale, le ministère a demandé aux établissements de ne pas modifier leurs tarifs cette année.

Au Centre intégré universitaire de santé et services sociaux (CIUSSS) du Saguenay–Lac-Saint-Jean, les tarifs varient de 7 $ à 10 $ selon l’établissement hospitalier pour une passe quotidienne.