Les conseillers de La Baie, Éric Simard, Raynald Simard et Martin Harvey, en compagnie du directeur de l’arrondissement, Jean-Paul Côté (3e à partir de la gauche) ont dévoilé le plan d’aménagement de l’ancien terrain de la Consol.

La Baie: trois projets principaux

À quelques mois de la mi-mandat, les élus de La Baie entendent bien réaliser les projets liés aux 17 M $ réservés pour La Baie dans le plan triennal. Ils prévoient accorder 6 M $ pour la bibliothèque dans l’ancienne église Saint-Édouard, entre 5 et 6 M $ pour la conversion en parc de l’ancien terrain de la Consol et de 2,5 à 3,5 M $ pour enfin concrétiser un vieux projet, soit le corridor piétonnier et cyclable le long de la rivière à Mars.

C’est ce qui ressort d’une rencontre avec Le Quotidien mardi au bureau d’arrondissement de La Baie avec les conseillers Éric Simard, Raynald Simard et Martin Harvey ainsi qu’avec le directeur de l’arrondissement, Jean-Paul Côté.

« Lors de la cession du terrain de Résolu, la mairesse avait dit que notre 17 M $ était de l’argent en banque. On s’est fait des projets pour 17 M $ », a rappelé d’entrée de jeu le président de l’arrondissement, Éric Simard.

L’ancien terrain de la Consol

Ils ont d’abord levé le voile sur ce qui sera fait sur le terrain de la Consol, cédé à Saguenay par Produits forestiers Résolu pour 1 $ le 24 janvier dernier. « La première phase d’un million sera pour une descente de bateau en 2020, et une partie du stationnement », a chiffré Raynald Simard.

Le projet sera réalisé en 2020, 2021 et 2022. Le budget oscillera entre 5 et 6 M $.

Les conseillers de La Baie, Raynald Simard, Éric Simard et Martin Harvey entendent bien aller de l’avant avec les projets annoncés.

Lors de la rencontre, les élus ont fourni les plans qui détermineront les phases. Il pourrait y avoir un espace de feux de camp, un jardin communautaire, un terrain de volleyball de plage, un parc de planches à roulettes, un espace famille, une piste cyclable et un sentier pédestre.

« Le seul bâtiment, c’est un pavillon de services avec bloc sanitaire et douche », a poursuivi Raynald Simard. Ceci est contraire à ce qui avait été rapporté précédemment. Toutefois, tous les bâtiments prévus par le Corporation d’administration du site de la Consol ne seront pas faits. Ces services pourraient plutôt se retrouver sur la 1re rue.

« Ce que Denis Coulombe (le directeur du Service de l’aménagement du territoire et urbanisme) nous a dit, c’est qu’il n’y aura pas de décontamination sur le terrain même », a précisé Éric Simard. Ce constat est en accord avec ce que le ministère de l’Environnement avait confirmé au Quotidien dans un article du 18 septembre 2017.

Toutefois, le pavillon sera construit sur une dalle de béton pour éviter l’excavation.

La bibliothèque

Pour ce qui est de la conversion de l’église Saint-Édouard en bibliothèque, le projet est à subir une cure minceur actuellement. « On est toujours à trouver une solution. Une nouvelle vision est en train de se valider pour que la bibliothèque entre dans la superficie actuelle, incluant le presbytère. On veut accorder 6 M $ », a souligné Éric Simard. Initialement, le projet était évalué à 17 M $.

L’ancien terrain de la Consol bénéficiera d’un investissement de 5 à 6 M$ de 2020 à 2022.

Ainsi, les idées de mezzanines et d’agrandissement seraient abandonnées. Les élus croient cependant être capables d’aller chercher 2,3 M $ au ministère de l’Éducation. Ils espèrent aussi aller chercher une somme additionnelle de Québec via une subvention pour le patrimoine. Le député caquiste François Tremblay sera mis à contribution.

« Si ça ne fonctionne pas, on va se diriger vers autre chose », a ajouté Martin Harvey.

Les trois sont cependant affirmatifs qu’ils veulent préserver le patrimoine. « Ça se peut que la recommandation finale soit de ne pas faire de bibliothèque », a enchaîné Raynald Simard.

Le corridor de la rivière à mars

Promis à de nombreuses reprises, le corridor de la rivière à Mars devrait cette fois se faire, jurent les élus. « Le projet est de faire un corridor de l’embouchure jusqu’au Bec-Scie avec de la randonnée et une piste cyclable avec des centres d’interprétation. C’est un montant de 2,5 M $ à 3,5 M $. On souhaite la collaboration de Contact Nature. J’ai justement une rencontre avec le député là-dessus lundi », a raconté Éric Simard.

Pour l’instant, ils avancent que la piste cyclable pourrait être en poussière de pierre, ou un matériau du genre. « S’il manque juste l’asphalte, d’autres élus le feront », a répliqué Martin Harvey.

Cette fois devrait être la bonne pour le corridor de la rivière à Mars, jurent les conseillers baieriverains.

Ils entendent d’ailleurs utiliser deux parties d’une trentaine de mètres de long récupérées des anciennes installations maritimes sur le rang Saint-Martin pour faire deux passerelles. « On récupère deux sections de 100 pieds et on se ferait des assises en béton », a communiqué Raynald Simard.

Et pourquoi cette fois serait-elle la bonne ? « On a la volonté pour le faire », a d’abord répondu Éric Simard. « Et l’argent pour le faire », a complété Raynald Simard.

+ ET LES AUTRES

• Un nouvel éclairage plus sécuritaire sur la rue Victoria sera installé vers la fin du mois d’août. «Et les lampadaires de la rue Victoria vont se retrouver au parc Mars», a dit Éric Simard.

• Au total, il y aura quatre aires de stationnement près du village portuaire, ce qui était un problème criant. Un sera réalisé près du Magasin général et l’autre près de l’école Sainte-Thérèse.

• La relocalisation d’organismes communautaires au collège Saint-Édouard se poursuit. «D’ici 2020, les trois étages vont être occupés en totalité par des organismes communautaires», a annoncé le directeur de l’arrondissement, Jean-Paul Côté.

• Contrairement à ce qui avait été annoncé, la collaboration avec le Musée du Fjord au presbytère Saint-Alexis ne se réalisera pas. Le musée devait y faire de l’entreposage. «On travaille sur autre chose. On n’est pas sûr que de l’entreposage ce soit l’idéal. Ça doit servir de levier pour amener des gens. On veut créer un achalandage», a dévoilé Martin Harvey. Entre-temps, l’entreposage se poursuit.

• Le Mont-Bélu comptera une nouvelle piste de vélo de montagne Enduro. «On veut utiliser le centre 12 mois par année», a dit Jean-Paul Côté.

• Le filet pour retenir les balles de golf le long de la 6e avenue sera bonifié. «Le problème va être réglé une fois pour toutes», a juré Raynald Simard.

• «Au mois d’août on va en démolition pour la piscine Saint-Alexis. La piscine va se faire en 2020. C’est 2 M$», a annoncé Martin Harvey. Les fonds seraient puisés à même le budget de Saguenay et n’entrent pas dans les 17 M$ de l’arrondissement.

• Un nouvel éclairage sera réalisé à la Pyramide des Ha! Ha!. «On va faire l’inauguration au mois d’août», a dévoilé le conseiller du secteur. Pascal Girard