Le Quotidien
Des sinistrés heureux d’être de retour chez eux

La Baie en Alerte

Des sinistrés heureux d’être de retour chez eux

William Savard
William Savard
Le Quotidien
Mickaël Meunier
Mickaël Meunier
Le Quotidien
« J’étais euphorique de pouvoir revenir chez moi. J’ai appelé tout le monde aujourd’hui, je n’y croyais pas au départ », confient Sarah Pageau et Philippe Joncas, des sinistrés qui font partie de ceux qui ont pu réintégrer leur domicile lundi. Le couple réside en appartement dans le sous-sol d’une des cinq résidences que Ville de Saguenay a annoncé comme étant réintégrables en fin d’après-midi.
La Baie: les maisons risquent de perdre de la valeur à court terme

La Baie en alerte

La Baie: les maisons risquent de perdre de la valeur à court terme

Carolyne Labrie
Carolyne Labrie
Le Quotidien
Le professeur d’économie à l’Université du Québec à Chicoutimi, Rémi Morin Chassé, juge pertinente la décision du gouvernement Legault de faire passer de 260 000$ à 375 000$ l’indemnité pour les sinistrés de La Baie qui devront reconstruire leur maison. Il précise cependant que plusieurs questions demeurent encore sans réponse.
Une famille de La Baie choisit d’héberger une sinistrée au lieu de touristes

La Baie en alerte

Une famille de La Baie choisit d’héberger une sinistrée au lieu de touristes

Mickaël Meunier
Mickaël Meunier
Le Quotidien
« On venait tout juste d’obtenir notre permis d’Airbnb. On avait l’intention de louer notre sous-sol un mois cet été à des touristes pour 150 $ par nuit, mais dès qu’on a su que des gens allaient se retrouver sans maison, on n’a même pas hésité à donner notre nom », explique Marie-Josée Simard, résidente de La Baie.
Le PQ demande à Québec d’être à l’écoute des sinistrés de La Baie

La Baie en alerte

Le PQ demande à Québec d’être à l’écoute des sinistrés de La Baie

Isabelle Tremblay
Isabelle Tremblay
Le Quotidien
Le Parti québécois demande au premier ministre du Québec, François Legault, d’être à l’écoute des besoins qui lui seront exprimés par les sinistrés de La Baie qui ont été évacués au cours des derniers jours. Le chef caquiste était de passage dans le secteur éprouvé, mercredi matin, en compagnie de la ministre Andrée Laforest et du député François Dubuc.
Roger Blackburn
Le Quotidien
Roger Blackburn
Francois Tremblay revit son cauchemar

La Baie en alerte

Francois Tremblay revit son cauchemar

CHRONIQUE / Une vague d’émotion a envahi le député de Dubuc, François Tremblay, quand il a pris la parole, mercredi matin, pour introduire le premier ministre François Legault près du site du glissement de terrain à La Baie. Debout devant le micro, il s’est montré compatissant avec les sinistrés, rappelant qu’il avait personnellement vécu des moments éprouvants et qu’il pouvait comprendre la détresse des gens.
François Legault bonifie l'aide aux sinistrés de La Baie, cinq maisons seront démolies [PHOTOS ET VIDÉO]

La Baie en alerte

François Legault bonifie l'aide aux sinistrés de La Baie, cinq maisons seront démolies [PHOTOS ET VIDÉO]

Carolyne Labrie
Carolyne Labrie
Le Quotidien
«Bravo pour votre résilience. On va être là, peu importe ce dont vous avez besoin.» En bon père de famille, le premier ministre François Legault s’est rendu à La Baie, mercredi matin, pour constater l’étendue de la situation et rencontrer les sinistrés. Il a eu la triste tâche d’annoncer qu'au moins cinq maisons devront être démolies.
Roger Blackburn
Le Quotidien
Roger Blackburn
Carl Olsen, La Baie et ses chats

Roger Blackburn

Carl Olsen, La Baie et ses chats

CHRONIQUE / Carl Olsen, 40 ans, est assis en face d’un bénévole de la Croix-Rouge dans un bureau improvisé avec vue sur le fjord, dans un local de l’Auberge des battures à La Baie. Il vient de se faire confirmer que sa prise en charge par l’organisme d’aide humanitaire sera prolongée d’une journée.
Une évacuation aux airs de déjà-vu

La Baie en alerte

Une évacuation aux airs de déjà-vu

Marc-Antoine Côté
Marc-Antoine Côté
Le Quotidien
L’évacuation de samedi soir dernier, à La Baie, avait des airs de déjà-vu pour Pierre-Paul Ouellet et Sylvie Beaugrand, qui avaient dû faire de même, en 1996, peu après le Déluge. Dès lors, on leur avait signifié que leur maison n’aurait « jamais dû être bâtie là ».
[CONTENU JEUNESSE] On t'explique le glissement de terrain à La Baie

Jeunesse

[CONTENU JEUNESSE] On t'explique le glissement de terrain à La Baie

Mélanie Loubert
Mélanie Loubert
Les Coops de l'information, collaboration spéciale
La semaine dernière, un glissement de terrain a emporté une habitation à La Baie, un arrondissement de la ville de Saguenay. Heureusement, tous les habitants du secteur avaient pu être évacués puisque le problème avait été repéré à temps. Seulement, selon les experts, un deuxième glissement de terrain se prépare et plus de 180 personnes ont actuellement l’interdiction de rentrer dans leur maison. On décortique tout ça pour toi.
Une catastrophe qui se vit collectivement

La Baie en alerte

Une catastrophe qui se vit collectivement

Carolyne Labrie
Carolyne Labrie
Le Quotidien
Les événements des derniers jours à La Baie replongent beaucoup de Saguenéens dans les difficiles souvenirs du déluge de 1996 et de la tragédie de Saint-Jean-Vianney en 1971. Il est tout à fait normal de ressentir une certaine anxiété collective, soutient la professeure à l’unité d’enseignement en travail social de l’UQAC, Eve Pouliot.
Des informations au compte-gouttes pour les évacués à La Baie [VIDÉO]

Actualités

Des informations au compte-gouttes pour les évacués à La Baie [VIDÉO]

Marc-Antoine Côté
Marc-Antoine Côté
Le Quotidien
Les résidents de La Baie qui ont été évacués au cours des dernières heures, devant le risque d’un nouveau glissement de terrain, ont reçu lundi un peu plus de détails sur les indemnisations qui pourraient leur être offertes. Les autorités n’ont toutefois pas pu répondre à toutes leurs questions, faute d’avoir eux-mêmes les réponses, pour l’instant.
Plus de 180 sinistrés à La Baie: Saguenay se prépare à un autre glissement imminent [PHOTOS+VIDÉOS]

Actualités

Plus de 180 sinistrés à La Baie: Saguenay se prépare à un autre glissement imminent [PHOTOS+VIDÉOS]

Mickaël Meunier
Mickaël Meunier
Le Quotidien
« Ce matin, comme mairesse, ce qui fait un baume au cœur, c’est de savoir que tout notre monde est vivant. On a pu éviter une catastrophe certaine. On travaille fort et on va continuer à travailler fort pour accompagner nos citoyens sinistrés », a lancé Julie Dufour en s’adressant aux médias, dimanche midi, peu après avoir rencontré l’ensemble des habitants évacués du secteur.
Ordre d’évacuation à La Baie: menace d’un glissement de terrain semblable à Saint-Jean-Vianney

Actualités

Ordre d’évacuation à La Baie: menace d’un glissement de terrain semblable à Saint-Jean-Vianney

Gabrielle Simard
Gabrielle Simard
Le Quotidien
La menace d’un glissement de terrain similaire à celui de Saint-Jean-Vianney force l’évacuation de masse de 53 résidences dans le secteur où une maison s’était renversée, lundi, à La Baie. Les autorités craignent que le sol se liquéfie et emporte une importante masse de terre.
Résidence emportée par un glissement de terrain: l’heure est à la désolation à La Baie [PHOTOS+VIDÉO] 

Actualités

Résidence emportée par un glissement de terrain: l’heure est à la désolation à La Baie [PHOTOS+VIDÉO] 

Isabelle Tremblay
Isabelle Tremblay
Le Quotidien
Denis Villeneuve
Denis Villeneuve
Le Quotidien
L’heure est à la désolation à La Baie, au lendemain du glissement de terrain qui a emporté une résidence de la 8e avenue. Les autorités s’affairent, mardi matin, à évaluer l’ampleur des dégâts. Des experts se rendront sur place au cours de la journée afin de faire des analyses et de déterminer les causes réelles du décrochage d’un talus qui surplombe la 8e avenue.
Un glissement de terrain emporte une maison à La Baie [VIDÉO]

Justice et faits divers

Un glissement de terrain emporte une maison à La Baie [VIDÉO]

Marc-Antoine Côté
Marc-Antoine Côté
Le Quotidien
William Savard
William Savard
Le Quotidien
Louis Tremblay
Louis Tremblay
Le Quotidien
Une maison située sur la 8e avenue à La Baie s’est affaissée à cause d’un glissement de terrain, lundi, peu avant 20h. Il s’agirait de l’une des six résidences qui avaient été évacuées par les autorités municipales le 26 avril dernier.