La Baie aura sa bibliothèque dans l'église Saint-Édouard

Après un conseil d’arrondissement où la question de l’environnement s’est invitée mardi, le conseiller municipal Raynald Simard a glissé quelques mots à propos du projet de la Bibliothèque de La Baie dans l’église Saint-Édouard, dont l’annonce se fera jeudi.

M. Simard a notamment laissé savoir que le projet qui sera dévoilé jeudi représenterait un investissement d’entre 10 et 11 M$, contrairement aux 19 M$ anticipés lors des premières démarches. La Bibliothèque de La Baie serait relocalisée dans l’ancienne église Saint-Édouard, fermée depuis 2006, et utiliserait les infrastructures actuelles du bâtiment. L’idée de mezzanine supplémentaire aurait été abandonnée afin de diminuer les coûts du projet.

Officialisés jeudi, les coûts seront divisés entre la participation citoyenne, le ministère de la Culture et des Commmunications et la Ville de Saguenay.

Raynald Simard rappelle que le projet de la Bibliothèque de La Baie est le fruit de 25 ans de mobilisation citoyenne. « Je pense que c’est le temps que La Baie devienne à la hauteur des bibliothèques des autres arrondissements. »

Il ajoute que les bibliothèques ne font plus simplement office d’entrepôt de livres, et qu’il s’agit désormais de milieux de vie adaptés à leur communauté. M. Simard précise aussi que la future Bibliothèque de La Baie sera un bâtiment à la fine pointe de la technologie.

Bacs bruns, BAPE et GNL

Pauline Gagnon, citoyenne de La Baie et membre du comité Zone d’intervention prioritaire (ZIP) Saguenay-Charlevoix, est intervenue vers la fin de la séance pour soulever la question des bacs bruns de Saguenay.

Mme Gagnon a notamment demandé au conseil pourquoi la mise en place du système de bacs bruns, qui serviront de bacs de compostage, a été reportée à 2022, alors que la mesure avait été annoncée depuis longtemps.

Selon Raynald Simard, la demande concernant des bacs bruns aurait explosé à la suite de l’annonce du règlement les rendant obligatoires, ce qui expliquerait l’allongement des délais. Mme Gagnon, quant à elle, a plutôt remis en question la « volonté de la Ville de Saguenay » à encourager le développement durable.

Mme Gagnon est également revenue sur le dossier GNL Québec, demandant au conseil de « se faire une idée ». Elle affirme que la mairesse de Saguenay, Josée Néron, tient un « double discours » face au projet. Selon Mme Gagnon, Mme Néron aborderait l’aspect financier du projet devant les journalistes, et parlerait de développement durable devant les citoyens.

Raynald Simard a réaffirmé la position de la Ville par rapport à GNL Québec, expliquant qu’il « faut faire confiance à nos organismes » et rappelant que le conseil municipal avait pris la résolution de refuser le projet si celui-ci n’obtenait pas l’approbation du Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE).

Pauline Gagnon a rappelé que d’autres projets avaient pu aller de l’avant malgré le désaccord du BAPE, ce à quoi M. Simard a répondu « c’est nous les décideurs », laissant entendre qu’en cas de désaccord à propos du projet entre le gouvernement provincial et l’instance municipale, cette dernière aurait priorité.

Le conseiller municipal Raynald Simard a laissé glisser quelques détails par rapport au projet de la Bibliothèque de La Baie, qui devrait être relocalisée dans l’ancienne église Saint-Édouard, fermée depuis 2006.