Le Quotidien
La militaire à la retraite Katia-Isabelle Boivin a appris à vivre avec son état de stress post-traumatique. Elle assure aujourd’hui revenir de très loin et elle encourage ceux et celles qui vivent des épisodes de problèmes de santé mentale à ne jamais abandonner.
La militaire à la retraite Katia-Isabelle Boivin a appris à vivre avec son état de stress post-traumatique. Elle assure aujourd’hui revenir de très loin et elle encourage ceux et celles qui vivent des épisodes de problèmes de santé mentale à ne jamais abandonner.

L’ autre guerre, une incursion dans le stress post-traumatique

Louis Tremblay
Louis Tremblay
Le Quotidien
La Chicoutimienne Katia-Isabelle Boivin revient de loin. Dans son livre Mémoires d’une déjantée, cette technicienne médicale à la retraite des Forces armées canadiennes raconte son parcours, elle qui a refusé de stagner dans un état dépressif. Elle attribue aujourd’hui son stress post-traumatique à son travail sur le terrain dans des contextes aussi dramatiques que le conflit de l’ex-Yougoslavie ou le génocide du Rwanda.