Le nouvel ambassadeur d’Arvida, Kevin Gilmore, est entouré de Claude Guay, président du Club des ambassadeurs d’Arvida et de Carl Dufour, conseiller municipal.

Kevin Gilmore nommé ambassadeur d’Arvida

Kevin Gilmore devient le 56e ambassadeur d’Arvida. Celui qui connaît une fructueuse carrière dans le sport, occupant de hautes fonctions avec de nombreuses équipes de hockey telles les Kings de Los Angeles, les Mighty Ducks d’Anaheim, et, bien sûr, le Canadien de Montréal, se souvient très bien de sa jeunesse dans ce quartier de Jonquière.

L’homme qui est actuellement président et chef de la direction de l’Impact de Montréal a passé les huit premières années de sa vie à Arvida. Quand il pense à son enfance au Saguenay, il se rappelle d’une existence simple.

« Quand je parle de cette époque-là à mes enfants, ils pensent que ça vient d’un film. L’été, je partais de la maison à 7 h le matin et je revenais quand mes parents nous appelaient pour souper », illustre M. Gilmore, qui a grandi sur la rue Downing (maintenant Vaudreuil). Il est d’ailleurs retourné voir la maison dans laquelle il est né vendredi et elle n’avait pas changé.

Sa passion pour le sport a débuté à Jonquière.  Son père, même s’il n’a jamais atteint la Ligue nationale de hockey, a aussi pratiqué notre sport national de manière professionnelle.

« Mon père a joué 12 ans dans les ligues mineures au hockey. Il m’a toujours dit de ne pas prendre la même route que lui. Il a insisté pour que j’aille à l’école et que je termine mes études. [...] C’est drôle, parce que je me suis retrouvé dans le sport, pas au niveau sportif, mais plus au niveau business », se souvient-il.

Depuis toujours

Kevin Gilmore a été intronisé par le Comité pour la reconnaissance patrimoniale d’Arvida (CORPA), vendredi, dans une cérémonie tenue au Foyer des loisirs et de la culture. En entrevue, il a affirmé être un ambassadeur d’Arvida depuis toujours, même s’il en portait le titre officiellement depuis quelques heures seulement.

« J’ai changé de poste à plusieurs occasions dans ma vie. À chaque fois, les communiqués commencent avec mon nom et ‘‘il se dit natif d’Arvida’’ », indique-t-il, à propos de la ville dans laquelle ses parents se sont rencontrés.