Un citoyen a communiqué avec le service de la Sécurité publique de Saguenay (SPS) afin de signaler la situation.

Kénogami: un homme armé sème l'émoi

Un individu de 25 ans a créé un certain émoi lorsqu'il a été aperçu avec une arme à feu près de la bijouterie Béland, de la rue Sainte-Famille à Kénogami, jeudi après-midi. Au final, il y aura eu plus de peur que de mal.
Un citoyen a communiqué avec le service de la Sécurité publique de Saguenay (SPS) afin de signaler la situation.
Il va sans dire que dans les circonstances actuelles de la fusillade à la mosquée de Québec, la moindre vision d'une arme peut créer une inquiétude.
« Nous avions un patrouilleur à proximité de l'endroit et il a rapidement aperçu l'homme. Il lui a crié de laisser tomber son arme. Sauf que la réaction n'a pas été celle à laquelle il s'attendait. L'individu a plutôt décidé de prendre la fuite », précise Bruno Cormier, du service des relations avec les médias de la SPS.
« Immédiatement, un appel a été lancé sur les ondes afin d'obtenir du renfort. Notre agent a retracé rapidement l'individu qui s'était caché derrière un banc de neige. Il lui a intimé l'ordre de lever les bras et de sortir. Ce que le suspect a fait », de poursuivre M. Cormier.
L'homme a expliqué au policier qu'il venait d'acheter la carabine à plombs dans un magasin à grande surface de Jonquière. Avec sa carabine, il tirait sur des cannettes afin d'ajuster la mire.
« Il se serait sauvé parce qu'il a des conditions à respecter. Il ne voulait pas être en bris de probation », ajoute le porte-parole de la SPS.
L'individu de 25 ans ne sera pas accusé au criminel. Il a cependant reçu une infraction au code des règlements municipaux de Saguenay, soit d'avoir utilisé une arme en plein centre-ville. Il a reçu une amende de 100 $ à laquelle s'ajouteront les frais administratifs.