Kasandra Bradette et Samuel Girard, nouveaux visages de J’adopte mon bac brun

Samuel Girard et Kasandra Bradette ont accepté le défi d’encourager l’adoption du bac brun dans les foyers du Lac-Saint-Jean et de la MRC du Fjord-du-Saguenay. La campagne J’adopte mon bac brun les mettra en vedette sous forme animée, en plus de leur permettre de répondre aux questions des citoyens et de donner des conseils dans l’utilisation de ce nouveau service.

Une cinquantaine de municipalités situées dans les trois MRC du Lac-Saint-Jean ainsi que dans celle du Fjord-du-Saguenay auront des bacs bruns au début du mois d’octobre. Afin de préparer les citoyens à cette nouvelle habitude, la RMR du Lac-Saint-Jean et la MRC du Fjord-du-Saguenay ont choisi des porte-parole crédibles, jeunes et qui encourageront, selon elles, la population à adopter ce bac.

Pour Samuel et Kasandra, qui ont accroché leurs patins après de brillantes carrières olympiques et qui se sont récemment établis à Ferland-et-Boilleau, ce nouveau défi est très gratifiant, d’autant plus qu’ils avaient déjà adopté cette habitude lorsqu’ils vivaient à Montréal.

« On connaît déjà les bienfaits d’en faire chez soi », a indiqué le jeune homme de 23 ans, dans un entretien par visioconférence avec Le Progrès. 

Sa conjointe, qui étudie en biologie, était du même avis. « Les matières que nous allons mettre au compostage, ce sont des choses qu’on va pouvoir réutiliser comme amendements dans nos sols et qui vont faire en sorte qu’on va avoir de beaux potagers, de belles plantes. En plus, le compostage va nous permettre de diminuer de beaucoup notre quantité de déchets, ce qui est vraiment un plus pour l’environnement », a-t-elle continué.

Avec leur expérience en compostage, le couple avait déjà quelques trucs à partager. Kasandra mentionne qu’ils mettaient toujours leur compost au congélateur, afin qu’il n’ait pas d’odeurs. Il ne leur restait plus qu’à le sortir le jour de la collecte.

Des animations amusantes

Les animations seront diffusées sur plusieurs plateformes, dont les réseaux sociaux, du mois de juin à novembre. « Nous avons essayé dans les vidéos de rendre ça agréable, drôle, accessible et facile, tout en donnant des trucs simples sur les manières de l’adopter », a mentionné Samuel. 

Ces animations ont été réalisées par une entreprise de la région, un détail important pour toutes les organisations réunies dans le projet. De plus, d’autres outils d’information, comme la page Web monbacbrun.com, seront mis aux services des citoyens. 

Le préfet de la MRC du Fjord-du-Saguenay, Gérald Savard, est conscient de l’ampleur du défi de faire adopter cette habitude à tous les citoyens. « Convaincre les gens et nous aussi d’utiliser le bac brun, c’est tout un défi, qu’il faut réussir. En ayant ces deux athlètes de calibre, ça va certainement nous aider », a-t-il commenté, durant la visioconférence. 

Pour lui, il était grand temps que la MRC fasse ce pas en matière environnementale.

Une première

Les municipalités participantes seront les premières à adopter le bac brun dans la région. Pour le président de la RMR du Lac-Saint-Jean, maire de Saint-Henri-de-Taillon et préfet de la MRC de Lac-Saint-Jean-Est, André Paradis, cela apporte une grande fierté à toutes les organisations. « Je pense qu’on est vraiment les leaders dans ce domaine et que nous avons prouvé que nous sommes capables de travailler ensemble », a-t-il indiqué.