Yan Duval encore surpris à produire de la drogue

Le Jonquiérois Yan Duval ne joue vraiment pas de chance dans sa vie de producteur de stupéfiants ou ne sait vraiment pas comment éviter les problèmes. Il a été pris en possession d’importantes quantités de drogue.

Pour la deuxième fois en l’espace de deux années, l’homme de 30 ans a été arrêté à la suite d’un malentendu dont il n’était pas responsable.

Dimanche soir, un individu soupçonne son amie de cœur de se trouver au logement de Duval, sur la rue Châteauguay à Jonquière. L’homme se pointe au domicile, monte sur la galerie et se met, selon les informations obtenues, à frapper dans la vitre de la porte.

À force de cogner, il brise la fenêtre et Duval, face à cette situation, communique avec le Service de police de Saguenay (SPS) afin que ceux-ci interviennent.

Au moment de mettre l’individu en état d’arrestation pour méfait, le prévenu les avise que Duval produit de la marijuana et en vend en grandes quantités.

Les patrouilleurs obtiennent un mandat d’arrestation et pénètrent dans la résidence de Duval. Ils saisissent 36 plants de marijuana, 3000 grammes (3 kilogrammes) de cannabis, 11,3 grammes de cocaïne, sept comprimés de métamphétamines et 22 000 $ en argent canadien.

Cathy Morin, stagiaire au bureau du Directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP), a déposé des accusations de production de marijuana, de possession de cannabis, de cocaïne et de métamphétamine et de recel.

Duval, dont les intérêts sont représentés par Me Julien Boulianne, demeure incarcéré au moins jusqu’au mardi 22 octobre, date à laquelle il subira son enquête de remise en liberté. Il est accusé de possession et de production de stupéfiants.

Pas chanceux

Duval ne joue donc vraiment pas de chance dans le monde des stupéfiants.

Il y a deux ans, il avait été arrêté pour possession et production de drogue à la suite d’un dégât d’eau. Le propriétaire du logement avait demandé à entrer afin d’effectuer la réparation, mais Duval s’y était opposé.

L’homme avait dû demander l’aide de la police pour faire avancer les choses et c’est là qu’ils ont vu les quantités de stupéfiants qui se trouvaient dans l’appartement.

Duval avait obtenu une sentence en société, qui venait à peine de se terminer lorsqu’il a été pris, dimanche soir.