Volé par une conquête

Se faire une conquête dans un bar, l'amener à la maison et se vanter d'avoir 800 $ en liasse de 20 $ dans ses poches, c'est probablement la recette parfaite pour qu'un individu se fasse faire les poches.
Mardi matin, le juge Maurice Abud, de la Cour du Québec, a imposé une sentence à une jeune femme de 20 ans à 20 heures de travaux communautaires pour ce vol assez particulier.
La cliente de Me Julien Boulianne a rencontré un individu dans un débit de boisson de la région de Saguenay. L'homme s'est occupé à séduire la femme dans le but avoué de compléter la soirée en sa compagnie.
Après avoir mené à bien son opération charme, l'homme a voulu démontrer, rendu chez lui, qu'il n'était pas démuni financièrement. Il a fièrement exhibé une pile de billets de 20 $ à sa nouvelle conquête.
Au petit matin, en se réveillant, la victime s'est aperçue que la somme de 800 $ avait disparu des poches de son pantalon et que sa partenaire de la veille avait aussi pris la poudre d'escampette.