Vol à la bijouterie Véronique Fortier: un homme arrêté

Les enquêteurs du Service de police de Saguenay (SPS) ont procédé à l’arrestation de l’individu qui serait à l’origine du vol de bijoux survenu à la bijouterie Véronique Fortier, dans la nuit de dimanche à lundi.

«C’est la vidéosurveillance qui a permis aux enquêteurs de reconnaître un suspect. Il y a de la surveillance qui a été faite à son domicile au courant de la journée, puis les enquêteurs ont pu constater qu’il y a un acheteur d’or qui s’est déplacé sur place dans le but d’acheter les bijoux», a mentionné le porte-parole du SPS, Luc Tardif. Il précise que la personne qui s’est déplacée chez le présumé malfaiteur n’était pas nécessairement au courant que les bijoux étaient volés.

En plus des chaînes en or, les enquêteurs ont trouvé «une certaine quantité de drogue» pendant la perquisition. Des accusations pour possession de drogue s’ajouteront donc au dossier. Le suspect comparaîtra mardi au poste de police, par visioconférence, pour introduction par effraction, vol et possession de stupéfiants. D’autres chefs d’accusation pourraient s’ajouter.

Selon Luc Tardif, il reste à confirmer que les bijoux retrouvés sont ceux de la bijouterie. «Le travail qu’il reste à faire, c’est vraiment de corroborer que les chaînes en or qui ont été retrouvées en possession du suspect sont bel et bien celles qui ont été volées au commerce au courant de la nuit. C’est un travail qui pourra être fait par nos enquêteurs durant les prochaines heures ou demain (mardi). C’est ce qui nous manque pour faire la lumière sur ce vol», a-t-il ajouté.

Lundi matin, la propriétaire de la bijouterie s’était déplacée sur les lieux afin de dresser le bilan des biens qui ont été dérobés par les cambrioleurs. Luc Tardif n’a toutefois pas pu confirmer la valeur totale des bijoux volés en fin de journée.

Un vol a été commis à la bijouterie Véronique Fortier Joaillière au cours de la nuit de dimanche à lundi. 

Rappelons que ce sont des habitants du Manoir Champlain, une résidence pour aînés se trouvant en face du commerce, ont aperçu les malfaiteurs, mais ces derniers n’étaient plus sur place à l’arrivée des policiers.