Voies de fait armées avec une louche: l’accusé plaide non coupable

Un citoyen de Mastheuiatsh a plaidé non coupable à une accusation de voies de fait armées, à l’aide d’une louche, déposée contre lui récemment.

Me Jean-François Têtu, l’avocat qui représente les intérêts de l’individu de 42 ans, a enregistré le plaidoyer devant le juge Richard P. Daoust, de la Cour du Québec.

L’homme a effectué un premier passage au tribunal au Palais de justice de Roberval, lundi matin. On lui reproche d’avoir commis les actes à l’endroit de deux enfants avec cet instrument de cuisine. L’individu s’expose à une peine de détention maximale de 18 mois pour ce chef d’accusation (sommaire).

Me Têtu analysera la preuve que le directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP) lui a remise lors de la comparution de son client et verra la suite à donner à cette affaire.