Vincent Gagné.

Vincent Gagné reste incarcéré

Vincent Gagné, accusé de deux agressions sexuelles armées, a renoncé à son enquête sur remise en liberté, vendredi matin, au Palais de justice de Chicoutimi. Celui qui a des antécédents judiciaires en matière d’agression sexuelle demeure incarcéré jusqu’à la tenue de l’enquête préliminaire.

Son avocat Julien Boulianne, a justifié cette décision en raison de la gravité de l’infraction commise par son client, alors qu’il se trouvait en probation et en attente d’autres dossiers.

« On va étudier l’option de tenir un procès devant juge et jury et on va immédiatement demander la tenue de l’enquête préliminaire», a fait savoir Me Boulianne.

Le criminaliste a par ailleurs questionné la méthode utilisée par le Service de police de Saguenay, qui a envoyé un communiqué jeudi pour lancer un appel afin de trouver de nouvelles victimes de Vincent Gagné. Une technique que Julien Boulianne a qualifiée d’«excessivement rarissime».

«Généralement, on a un crime et on cherche des suspects, mais cette fois, on a un suspect et on recherche des crimes, a-t-il soulevé. Il n’y a pas d’autres crimes ni d’autres plaignants, et il n’y a même pas de nouvelle enquête en cours. C’est vraiment ce qu’on pourrait appeler, en tout respect, une partie de pêche.»