Une Robervaloise accusée de meurtre non prémédité

La Robervaloise Guylaine Lapierre a été accusée du meurtre au deuxième degré de son conjoint de 61 ans. La femme de 51 ans a brièvement comparu par visioconférence, lundi, à partir d’une cellule de la prison de Roberval. Le dossier sera de retour au Palais de justice de Roberval le 22 juin.

« Je n’ai pas beaucoup de détails. Je viens de recevoir la communication de la preuve. Je prendrai le temps, au cours des prochains jours, pour l’évaluer », a mentionné Me William Langlais, qui représente l’accusée.

La femme demeure détenue pour la suite des procédures. D’ici là, il lui est interdit de communiquer avec les membres de la famille de la victime.

Rappelons que les policiers de la Sûreté du Québec de la MRC du Domaine-du-Roy ont été appelés à se rendre au 122 boulevard de l’Anse, jeudi, peu après minuit. Sur place, ils ont découvert la victime inanimée. Le décès de l’homme de 61 ans a par la suite été constaté au centre hospitalier. Selon les informations obtenues, l’homme était vu à la résidence que louait la femme depuis à peine quelques mois.

Rien n’indique encore ce qui a pu se passer dans la résidence.