Une perquisition de plus de 71 000$

La perquisition survenue dans un logement de la rue Tourangeau en fin de soirée dimanche, menée à la suite d’une chicane de couple, a permis aux policiers de la Sécurité publique de Saguenay (SPS) de procéder à une importante saisie de stupéfiants. La valeur totale s’élève à plus de 71 000 $ sur le marché.

Plus de 1000 grammes de cannabis, 147 grammes de champignons psilocybes (mush), 495 comprimés d’amphétamines, 1,76 gramme de crack (cocaïne), 11 comprimés d’oxycodone, 15 millilitres de liquide THC et 27 plants de cannabis ont été saisis.

À la suite de ce coup, des accusations ont été portées contre Alexandre Sergerie, âgé de 26 ans. Son enquête de remise en liberté a eu lieu mardi après-midi, au Palais de justice de Chicoutimi, devant le juge Jean Hudon de la Cour du Québec. 

Son avocat, Me Julien Boulianne, a demandé à ce que le jeune homme soit envoyé dans un centre de thérapie. 

Le juge rendra sa décision mercredi matin.

« J’ai l’impression qu’il a une motivation et c’est souvent quand on arrive au fond du baril qu’on se rend compte qu’on a besoin d’aide, a raconté Me Boulianne. Il se retrouve en prison pour la première fois de sa vie. Il veut se reprendre en main. »

Alexandre Sergerie a été arrêté une première fois en 2013. Il avait été intercepté alors qu’il était en possession de différents stupéfiants. Il n’a jamais comparu puisqu’il avait pris la direction de l’Alberta. Un mandat avait été alors lancé contre l’individu.

Dans l’Ouest canadien, Sergerie a subvenu à ses besoins en étant designer de dents en or, pour une compagnie albertaine.

Alexandre Sergerie aurait des problèmes de consommation. Selon son avocat, il fumerait entre 14 et 28 grammes de cannabis par jour, en plus de consommer plusieurs grammes de champignons psilocybes et de la métamphétamine.