L’accident avait eu lieu au coin du boulevard Harvey et de la rue Saint-Hubert, à Jonquière.

Une kyrielle d’accusations pour le présumé fuyard de Jonquière

L’un des deux présumés fuyards de la poursuite policière qui s’est soldée par un accident, dimanche à Jonquière, a été formellement accusé au Palais de justice de Chicoutimi, lundi. Yannick Boies fait face, entre autres, à des accusations de vol, de conduite dangereuse, de menaces et de fuite. Celui qui a été identifié comme le conducteur du véhicule au moment des faits reste détenu jusqu’à son enquête sur remise en liberté, puisque le Directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP) s’est fermement opposé à sa libération. Il fait face à 12 chefs d’accusation.

Yannick Boies s’est présenté devant la juge Micheline Paradis, lundi matin, après avoir passé la nuit derrière les barreaux. Il s’est réservé le choix de ses plaidoyers jusqu’à son enquête sur remise en liberté, qui a été fixée au 6 décembre prochain. D’ici là, il devra patienter à la prison de Roberval.

Boies a été appréhendé par les policiers de Saguenay après une poursuite policière qui avait vraisemblablement débuté par le vol d’un véhicule.

L’individu de 23 ans fait face à des accusations de vol de véhicule et d’un manteau, d’avoir conduit un véhicule alors qu’il était pourchassé par des policiers, d’avoir conduit de façon dangereuse pour le public, d’avoir omis de s’arrêter lorsqu’on lui en donnait l’ordre, d’avoir conduit en étant sous l’influence de la drogue et d’avoir proféré des menaces de causer la mort ou des lésions corporelles à un agent de la paix. L’individu qui réside à Jonquière était sous engagement, puisqu’il a des antécédents en matière de vol, notamment. Une série d’accusations de bris de condition se sont donc ajoutées aux autres accusations.

La poursuite aurait débuté quand un policier de Saguenay a croisé un véhicule correspondant à la description d’une voiture préalablement déclarée volée, au coin du boulevard Harvey et de la rue Saint-Dominique, dimanche en après-midi. Après vérification de la plaque d’immatriculation, le policier a fait demi-tour pour tenter d’intercepter la Toyota Yaris de couleur rouge.

Les deux individus, dont Yannick Boies, auraient aperçu le policier faire demi-tour avant d’accélérer, passer un arrêt et brûler un feu rouge. Ils ont tenté leur chance une autre fois à la croisée de la rue Saint-Hubert, mais une camionnette les a frappés de plein fouet. Leur voiture a terminé sa route contre un poteau. Les deux individus ont tenté de s’enfuir à pied, mais sans succès.

Ils ont finalement été arrêtés.

Le second individu a été libéré sous promesse de comparaître.

L’accident avait eu lieu au coin du boulevard Harvey et de la rue Saint-Hubert, à Jonquière.