Une fin de semaine mouvementée pour les policiers de Saguenay

Quatre personnes ont été arrêtées pour avoir conduit avec les facultés affaiblies, à Saguenay, pendant la fin de semaine qui a été mouvementée pour les policiers, avec l’arrestation de plusieurs individus dans différents dossiers.

Dans la nuit de samedi à dimanche, deux personnes ont été arrêtées pour avoir conduit avec les facultés affaiblies. Vers 4h, un homme de 40 ans a été conduit au poste de police de Chicoutimi pour y passer la nuit, après qu’il ait décidé de prendre son véhicule, à la suite d’une dispute survenue avec sa conjointe. Le couple se trouvait alors dans un bar, dans le secteur de Lac-Kénogami. L’homme a refusé de passer l’alcootest.

À peu près aux mêmes heures, un jeune homme de 22 ans a été arrêté sur la rue d’Alma, à Chicoutimi. Il se trouvait en état d’ébriété, tandis que sa cousine, qui était passagère dans le véhicule, n’avait pas les facultés affaiblies, a indiqué le lieutenant Denis Harvey, de la Sécurité publique de Saguenay, sur la boîte vocale dédiée aux médias. Le jeune homme a également refusé de passer l’alcootest.

La nuit de vendredi à samedi a aussi été le théâtre de deux arrestations pour conduite avec les facultés affaiblies. D’abord, vers 3h25, un homme a été intercepté à Jonquière. L’automobiliste de 22 ans conduisait avec un taux d’alcool dans le sang d’une fois et demie la limite d’alcool permise par la loi.

Ensuite, un homme de 23 ans a été arrêté à Chicoutimi, vers 3h40. Le deuxième individu a également échoué au test d’ivressomètre avec un taux d’environ 0,12, alors que la limite permise est de 0,08.

Plusieurs arrestations

Les policiers de Saguenay ont par ailleurs connu deux nuits occupées, en fin de semaine, alors que les cellules du poste de police de Chicoutimi ont été remplies chaque fois.

Des histoires de bris de condition, de mandats d’arrestation et de violence conjugale sont notamment en cause. Deux individus ont également été arrêtés en lien avec une invasion de domicile survenue plus tôt cette semaine.

Ils comparaîtront lundi au palais de justice de Chicoutimi. Il n’a pas été possible d’obtenir davantage d’information sur les événements. Les deux individus étaient interrogés par les enquêteurs, dimanche.