Le jeune de 18 ans, de Jonquière, pourrait être accusé de port d'arme dans un dessein dangereux, d'agression armée et d'avoir braqué une arme à feu.

Une fausse arme braquée sur une conductrice à Saint-Honoré

Un jeune de 18 ans, passager d'une voiture, a été arrêté après avoir donné toute une frousse à une conductrice lorsqu'il a braqué sur elle ce qui semblait être une arme à feu, pendant que les deux véhicules circulaient sur le boulevard Martel, samedi soir, à Saint-Honoré.
Les événements se sont produits vers 19h. «Le conducteur du premier véhicule aurait possiblement effectué une manoeuvre de conduite qui aurait amené la conductrice à lui signifier le danger de sa manoeuvre», a expliqué la porte-parole de la Sûreté du Québec, Ann Mathieu.
Le suspect aurait ensuite montré à la dame ce qui semblait être une arme à feu. La conductrice a immédiatement contacté les policiers, qui ont ratissé le secteur afin de retracer le véhicule. Ils ont aussi effectué un travail d'enquête à partir des informations connues sur le véhicule.
Le véhicule a été retracé vers 20h15 à l'angle des boulevards Martel et Sainte-Geneviève, dans le secteur nord de Chicoutimi. Les agents ont alors constaté que le passager avait en sa possession un pistolet à air comprimé.
Chefs d'accusation possibles
Les policiers ont procédé à l'arrestation du jeune homme de 18 ans, qui habite Jonquière.
«Même si c'est une imitation d'arme, le Code criminel considère l'infraction comme si c'était une arme réelle», a précisé Ann Mathieu.
Selon l'analyse que fera un procureur de la Couronne du dossier, le jeune homme pourrait être accusé de port d'arme dans un dessein dangereux, d'agression armée et d'avoir braqué une arme à feu.
Il a été libéré sous promesse de comparaître.