Une arme de chasse au visage de sa tante

Un jeune homme de 19 ans a braqué une arme de chasse tronçonnée au visage de sa tante, mercredi midi, à Kénogami. L'individu a été arrêté, mais l'arme reste introuvable.
Vers midi, mercredi, une dame qui demeure sur la rue Sainte-Cécile, à Kénogami, a alerté les policiers. Son neveu de 19 ans venait de lui pointer une arme au visage, chez elle. Le jeune homme, qui était accompagné d'une jeune femme, a menacé sa tante avant de quitter les lieux. Il n'a rien volé et on ignorait encore ses motifs, mercredi en soirée. 
« Des policiers se sont rapidement rendus à la résidence de la femme et après avoir reçu diverses informations, ils ont retracé le jeune homme sur la rue Saint-Dominique, près du Taxi Diamond », a indiqué le porte-parole de la Sécurité publique de Saguenay, Bruno Cormier. 
L'individu a immédiatement été arrêté puis amené au poste, mais il n'était plus en possession de l'arme de chasse tronçonnée. « Les enquêteurs ont une bonne idée d'où elle pourrait se trouver, mais il reste du travail à faire et des mandats à obtenir », a souligné l'agent Cormier. 
Heureusement, la dame n'a pas été blessée, mais elle était évidemment en état de choc. Il n'a pas été possible d'en savoir davantage sur la relation qui unissait cette dame et son neveu. Le jeune homme semblait intoxiqué par la drogue au moment de son arrestation.
Il devra maintenant répondre à de sérieuses accusations. Il devrait comparaître jeudi matin, au Palais de justice de Chicoutimi. La peine minimale pour avoir pointé une arme à feu est de quatre ans, selon le Code criminel.