Le vol de 60 mètres de fil appartenant au circuit de Bell a causé bien des problèmes, mardi soir.

Un vol de cuivre dans une tour de communication

La Sûreté du Québec enquête sur des méfaits commis près d’une tour de communication dans le secteur de Saint-Nazaire. Mardi soir, près de 60 mètres de câble appartenant à Bell ont été volés, causant plusieurs problèmes de communication, notamment pour la SQ. La station de radio Planète 104,5 s’est, entre autres, retrouvée hors d’ondes, mardi vers 20 h 30, et ce, pendant près d’une vingtaine d’heures.

Mardi soir, les policiers se sont rendus au site de l’émetteur situé en bordure de la route 172 dans le secteur de Saint-Nazaire. Rien de suspect n’a été remarqué à ce moment. Mercredi, des enquêteurs et un technicien en scène de crime se trouvaient sur place.

Le monitorage effectué par Bell dans la nuit de mardi à mercredi a permis de confirmer ladite rupture des câbles. Les techniciens travaillaient, mercredi en journée, à l’installation d’un circuit parallèle.

Lors de sa création, il y a près d’une décennie, la station de radio almatoise avait été victime de deux vols de cuivre. Le directeur adjoint des opérations radio, Claude Bergeron, explique qu’à la suite des événements, du béton avait été coulé autour des installations afin de recouvrir les éléments contenant des fils de cuivre.

La station de radio ne serait pas la seule à être touchée par le geste. Selon ce qu’il a été permis d’apprendre, les communications internes de la Sûreté du Québec ont été perturbées, ce qui n’a pas affecté le service à la population. L’entreprise Proco a également subi quelques désagréments au niveau de la téléphonie et du modem dans la journée de mardi.