L’accident est survenu dans la cour extérieure de l’entreprise peu avant 15h jeudi.

Un travailleur de 53 ans meurt écrasé à Laterrière

Un employé de 53 ans de l’entreprise Pièces d’autos Choc a perdu la vie de manière tragique, jeudi après-midi, après avoir été écrasé par un camion chargeur dans la cour arrière de l’entreprise.

Les circonstances exactes de l’accident survenu peu avant 15 h sur le chemin de l’Église à Laterrière demeuraient toujours à préciser, jeudi soir, mais ce qui est sûr, c’est que la mort de la victime était évidente dès l’arrivée des premiers secours. 

Le drame s’est joué à l’extérieur de l’entreprise pendant que des employés s’affairaient dans la cour adjacente à manœuvrer un camion qui sert à soulever et déplacer des voitures usagées. 

« Ils étaient deux à travailler à l’extérieur. Un moment donné, le conducteur du [camion] a senti une bosse en reculant. Il est sorti pour voir la cause et malheureusement, c’était son collègue. Le décès a été constaté sur place », a expliqué le porte-parole de la police de Saguenay, Bruno Cormier. 

Incompréhension

Des travailleurs rencontrés sur leur lieu de travail en début de soirée par Le Quotidien se sont dits « sonnés » par ce qui venait d’arriver. 

« On ne comprend pas ce qui est arrivé, ou pourquoi il se trouvait [derrière le poids lourd]. C’est un bête accident. On n’a pas de caméras dans la cour, alors on espère [que les enquêteurs] vont être capables de déterminer les circonstances, parce que là, on ne comprend pas. On a tous perdu un chum », a accepté de commenter l’un des copropriétaires de Pièces d’autos Choc qui n’a toutefois pas souhaité divulguer son nom. 

Les enquêteurs du Service d’identité judiciaire de la police de Saguenay étaient toujours sur place en fin de journée, de même qu’une équipe de la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité au travail (CNESST). 

La trentaine d’employés de l’entreprise seront vraisemblablement de retour au travail vendredi malgré le drame qui s’est joué la veille. L’identité de la victime sera divulguée au cours de la journée de vendredi, question que la famille soit informée.